Forum rpg sur le Royal Mail Steamer.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
LE FORUM SUBIT UNE TRES LONGUE PAUSE, LE TEMPS QUE LA NOUVELLE EQUIPE DU FORUM REMETTE EN PLACE DES INTRIGUES, ET QU'ELLE FASSE LE MENAGE... ATTENDEZ VOUS A DE GROSSES SURPRISES !
nouveau design, première tâche d'installée, et surtout un recensement en cours... venez consulter les nouveautés du mois (pluvieux) de juillet ! 
n'hésitez pas à nous rejoindre sur la chatbox, les amis. jouez pas aux timides !
privilégiez les hommes et évitez de tous aller en 1ère classe, s'il vous plait. on rentre dans une surpopulation de riches.
privilégiez les officiers et les troisièmes classes ♥

Partagez | 
 

 JUDITH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Unfortunate people make the big artists (UC)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Je ne serai pas plus pauvre demain...
Ҩ MOUETTES : 567
Ҩ CRÉDIT : Morrigan
Ҩ MOOD : Savoure la vie
Ҩ ÂGE DU PERSO : 17 ans
Ҩ MÉTIER : sans emploi, artiste à ses heures
Ҩ CABINE : B59 (squatte cabine inoccupée)


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : coeur à prendre ♥
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: J'ai suivi mon frère dans son voyage vers l'Amérique, je suis aussi très curieuse et souhaite découvrir le monde.

MessageSujet: JUDITH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Unfortunate people make the big artists (UC)   Sam 25 Juin - 17:26

« Dans chaque enfant il y a un artiste. Le problème est de savoir comment rester un artiste en grandissant. »

VOSCOVITCH JUDITH
Ҩ NOM DU PASSAGER : Judith Amélia Voscovitch
Ҩ LIEU DE DÉPART : Southampton
Ҩ ÂGE : 17 ans
Ҩ ORIGINAIRE DE : Biélorussie
Ҩ CLASSE : 1re [] 2e [] 3e [] équipage [] clandestins [X]
Ҩ Nº DE CABINE : réponse;
votre caractère ;
Les gens qui m'entourent diront que je suis une jeune fille réservée, qui parle peu. Je ne démentirais pas le fait que je suis timide, surtout en présence d'inconnus. Mais si au premier abord je semble terriblement renfermée sur moi même, sachez que cela ne m'empêche pas d'avoir une imagination débordante et une dévorante envie de découvrir ce que je connais pas encore. J'ai du caractère, mais il faut me connaitre pour s'en apercevoir. Mon frère dit que quand je veux quelque chose, je fais tout pour l'avoir... C'est peut être vrai, oui. Disons que j'aime obtenir ce que je souhaite, sans bien sur me dire que je peux tout obtenir. Vous savez, je viens d'un milieu particulièrement défavorisé, et j'ai appris à vivre avec le minimum. Je suis vive d'esprit, ça cogite beaucoup dans ma tête. On me dit souvent que je fais plus mature que mon âge, pourtant je n'ai pas l'impression d'avoir dix-sept ans. Je vis dans un monde de rêves et d'illusions, je me suis presque enfermée dans un univers que j'ai créé pour supporter la misère du monde dans lequel je vis. Comme tous les artistes en devenir, j'ai des idées plein la tête et je pourrais parler pendant des heures de mes artistes préférés. J'aime le risque et l'aventure... Je ne suis pourtant pas issue d'un milieu qui me fait vivre des aventures palpitantes au quotidien... Vous comprendrez alors surement pourquoi j'ai décidé de quitter ce milieu pour m'évader vers un nouveau monde, de l'autre coté de l'Océan Atlantique. Comme mon frère, je veux découvrir l'Amérique et compte bien me faire connaitre pour mes toiles d'ici quelques années. Je suis peut être un peu trop ambitieuse, mais je sais que l'on réussit souvent en le voulant vraiment.

votre physique ;
Beaucoup disent qu'il est difficile de se décrire soi-même physiquement. Je confirme. Que dire de ce petit bout de femme que je suis ? J'ai dix-sept ans et le physique qui va avec. Je me trouve un peu petite peut être, mais on ne choisit pas sa taille. Il y a beaucoup de choses que je ne supporte pas chez moi : la forme de mon visage, de mon nez, mes oreilles décollées... Si l'on me questionnait sur mes défauts, je pourrais en lister une quantité rien que sur mon physique. Rassurez-vous, je ne suis pas (totalement) une éternelle insatisfaite : il y a tout de même certaines choses qui me plaisent chez moi : mes yeux bleus clairs, et mes cheveux blonds. En Biélorussie, bon nombre de jeunes filles ont les mêmes caractéristiques que moi, les mêmes yeux et les mêmes cheveux. Et pourtant je les apprécie comme si ils étaient une chose que personne à part moi avait. Je ne suis pas de ces filles qui passent leur temps devant leur miroir, à se contempler et à se trouver des qualités ou des défauts. Je viens d'un milieu où l'on a pas le temps de s'attarder sur notre physique, on n'y fait pas particulièrement attention et on ne prend pas l'habitude de constamment en parler. Personne, à part ma famille, ne m'a jamais complimenté sur mon physique. Je m'en moque car je ne cherche pas à être la plus jolie, à me mettre en avant. Je n'en ai de toute façon pas les moyens. Ce que les gens peuvent penser de moi me laisse indifférente...

votre histoire ;


LA VIE DANS LA MISÈRE.
Il est difficile de savoir ce qu'est la misère sans l'avoir réellement connue. On ne peut pas prétendre connaitre la misère, tant qu'on n'a pas vécut en plein dedans durant plusieurs années... Je suis née en Biélorussie, dans une famille d'éleveurs pauvres. L'argent a toujours manqué, je crois bien ne jamais avoir vu mon père nous ramener à manger quatre jours de suite. Oui, nous mangions lorsque nous avions de quoi manger, c'est à dire occasionnellement. Pour survivre, il n'était pas rare que nos parents demandaient à mon frère Dimitri de trouver des petits emplois mal payés. Dimitri s'est toujours beaucoup démené pour nous, pour moi surtout. J'étais jeune, il voulait me protéger. Il a même pensé à mendier pour ramener plus d'argent, mais heureusement ma mère l'en a empêché. Jamais je n'aurais supporté de voir mon frère s'adonner à la mendicité.

UNE PASSION, L'ART.
Pour m'échapper de ce monde misérable, je me suis enfermée dans le dessin et la peinture. Je ne saurais expliquer comment cette passion m'est venue, toujours est-il que depuis plusieurs années elle ne me quitte plus. L'art m'a permit de ne plus faire attention à la misère qui m'entourait, à la tristesse et à la maladie qui rongeaient les populations dans la même situation que nous. Si mon père pensait que l'art n'était qu'une lubie passagère et que je finirais bien par me rendre compte que ce n'est pas un vrai métier, j'ai toujours su au fond de moi qu'un jour je gagnerai ma vie grâce à ça.

DIMITRI, POUR QUI J'AI TOUT QUITTE
Dimitri a peut être dix ans de plus que moi, mais nous sommes vraiment très proches. Comme je le disais, il est prêt à tout pour les gens qu'il aime, même à se mettre en danger ou dans des situations plus ou moins dangereuses... Je me souviens qu'un jour, en rentrant à la maison le soir, il m'avait confié avoir rencontré un homme, qu'il surnommait le "Croque-Mort". Cet homme, je ne le connaissais que de nom : les gens venaient le voir pour lui soutirer des renseignements sur d'éventuels métiers à exercer pour sortir de la misère. Je n'ai jamais vraiment su ce que cet homme avait dit à Dimitri, toujours étant que le lendemain j'apprenais que Dimitri allait embarquer clandestinement à Southampton. Embarquer sur quoi ? Et bien, à bord du plus luxueux paquebot jamais construit par la main de l'homme, le Titanic. Même nous qui étions très pauvres et peu concernés par toutes ces nouvelles technologies inventées par l'homme, nous avions entendu parler de ce projet qui a débuté en 1907. Joseph Bruce Ismay, le président de la White Star Line, avait entreprit sa création avec l'aide de Thomas Andrews, grand architecte naval britannique.

MONTER CLANDESTINEMENT A BORD DU TITANIC.
Dimitri, sur le Titanic ? Il ne m'en avais pas parlé, et je du faire très rapidement mes propres recherches pour savoir quel jour il embarquerait à bord... Dimitri rêvait de découvrir l'Amérique, et pensait même pouvoir y faire fortune. Je pense qu'il ne m'a rien dit pour me protéger, pour que je ne veuille pas l'y suivre. Ma foi, il me connait très bien. Je rêvais moi aussi de découvrir l'Amérique, pour m'y faire connaitre en tant qu'artiste. J'envisageais donc de suivre Dimitri sur ce très luxueux paquebot, avant de me souvenir que tout de même nos parents n'en savaient rien. Quelle réaction auraient-ils en l'apprenant ? Tant pis, je n'allais rien leur dire. J'imaginais leur réaction, ils m'empêcheraient de partir car je suis trop jeune. Le jour J, je pris ma précautions pour suivre Dimitri jusqu'au Titanic, et comme lui je montai discrètement à bord, en me fondant parmi les troisièmes classes. On ne me demanda rien, personne ne fit attention à moi.

LE PREMIER SOIR A BORD DU TITANIC.
Jamais je n'ai vu pareille merveille de toute ma vie. Tant de luxe, tant de monde. Bien sur en troisième classe on ne connait pas le même luxe qu'en première, mais grâce à une très charmante dame que j'ai rencontré dans l'escalier du pont F, j'ai pu visiter quelques instants le pont B, celui des premières classes. C'est magnifique. Après une petite visite guidée du pont A, la dame dont j'ignore d'ailleurs le nom me conseille de vite retourner en troisième classe avant qu'un passager un peu moins tolérant ne me dénonce au commissaire de bord. Ni une, ni deux, je suis son conseil. Même en troisième classe, le confort est toujours supérieur à celui que j'ai connu toute ma vie. Une famille dont la cabine se trouve en troisième classe m'a proposé de m'héberger pour cette première nuit. Si je ne trouve pas une autre cabine, je n'aurais pas d'autre choix... le problème étant que je ne souhaite pas gêner une famille par ma présence clandestine. Aux alentours d'un couloir de troisième classe, quelle ne fut pas ma surprise quand je tombai nez-à-nez avec Dimitri, mon cher frère qui ignorait tout de ma présence à bord du Titanic. Cette rencontre fut courte, il devait se rendre quelque part, j'ignore où. Il se contenta de me regarder fixement, en fronçant les sourcils. Il ne m'adresse pas un mot, je devinai sa colère... Le soir même, nous nous recroisâment dans les couloirs des secondes classes, où nous discutâment. Il voulait me présenter une personne qu'il venait de rencontrer, sans me dire son nom. Une jeune femme nous bouscula, elle venait apparemment faire une lessive. Nous fîment connaissance, et j'appris qu'elle s'appelait Élise, Élise Lurette. De ce soir naquit une amitié sincère. J'ai maintenant hâte de revoir Élise. Comme j'ai hâte de m'expliquer plus amplement avec Dimitri, qui se demande encore ce qui m'a poussé à le suivre dans une aventure comme celle ci... clandestinement.
VOTRE PSEUDO
derrière l'écran ;
Ҩ PRÉNOM : réponse;
Ҩ ÂGE : 16 ans et demi
Ҩ CHANSON DU MOMENT : ♪ Judas, Lady Gaga ♪
Ҩ AVATAR : Saoirse Ronan ♥
Ҩ CRÉDITS DE LA BANN' : Lady Fame™
Ҩ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? : J'en ai beaucoup beaucoup entendu parlé, et je le connaissais avant sa fermeture. Je rêvais de m'y inscrire, et maintenant qu'il a réouvert je dois dire que je me suis précipitée pour trouver un personnage qui m'inspirerait... et je l'ai trouvé (♥)
Ҩ UNE CASS-DÉDI? : réponse;


Dernière édition par Judith A. Voscovitch le Dim 26 Juin - 17:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 447
Ҩ CRÉDIT : Bazzart


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Pour se sauver

MessageSujet: Re: JUDITH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Unfortunate people make the big artists (UC)   Sam 25 Juin - 17:28

Bienvenue Pretty Girl ♥



Chaque personne qu’on s’autorise à aimer,
est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je ne serai pas plus pauvre demain...
Ҩ MOUETTES : 567
Ҩ CRÉDIT : Morrigan
Ҩ MOOD : Savoure la vie
Ҩ ÂGE DU PERSO : 17 ans
Ҩ MÉTIER : sans emploi, artiste à ses heures
Ҩ CABINE : B59 (squatte cabine inoccupée)


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : coeur à prendre ♥
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: J'ai suivi mon frère dans son voyage vers l'Amérique, je suis aussi très curieuse et souhaite découvrir le monde.

MessageSujet: Re: JUDITH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Unfortunate people make the big artists (UC)   Sam 25 Juin - 17:29

Merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Un jour l'oiseau en cage rêvera des nuages ❞
Ҩ MOUETTES : 478
Ҩ CRÉDIT : cripsow et constance *w*
Ҩ MOOD : grumpf
Ҩ ÂGE DU PERSO : 22 ans
Ҩ MÉTIER : Danseuse.
Ҩ CABINE : changeante.


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : libre comme le vent.
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: échapper à l'armée Russe, recherchée pour assasinat du frère du Tsar.

MessageSujet: Re: JUDITH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Unfortunate people make the big artists (UC)   Sam 25 Juin - 17:29

SAOIRSE
Bienvenue sur le forum hero


    Miss Pendragon
    May the angels protect you, trouble neglect you, and heaven accept you when its time to go home. May you always have plenty, the glass never empty. Know in your belly, you're never alone... May your tears come from laughing, you find friends worth having. With every year passing they mean more than gold, may you win but stay humble. And know when you stumble: you're never alone...