Forum rpg sur le Royal Mail Steamer.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
LE FORUM SUBIT UNE TRES LONGUE PAUSE, LE TEMPS QUE LA NOUVELLE EQUIPE DU FORUM REMETTE EN PLACE DES INTRIGUES, ET QU'ELLE FASSE LE MENAGE... ATTENDEZ VOUS A DE GROSSES SURPRISES !
nouveau design, première tâche d'installée, et surtout un recensement en cours... venez consulter les nouveautés du mois (pluvieux) de juillet ! 
n'hésitez pas à nous rejoindre sur la chatbox, les amis. jouez pas aux timides !
privilégiez les hommes et évitez de tous aller en 1ère classe, s'il vous plait. on rentre dans une surpopulation de riches.
privilégiez les officiers et les troisièmes classes ♥

Partagez | 
 

 madeleine astor Ҩ fiche terminée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 19
Ҩ CRÉDIT : bazzart
Ҩ MOOD : rêveuse
Ҩ ÂGE DU PERSO : ving-six ans
Ҩ MÉTIER : organisatrice hors-pair de fêtes
Ҩ CABINE : D05


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : mariée
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: mettre un peu d'ambiance

MessageSujet: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 11:31

« we don't die virgin, life fuck us all »

madeleine clara astor
Ҩ NOM DU PASSAGER : madeleine c. astor
Ҩ LIEU DE DÉPART : Southampton
Ҩ ÂGE : 25 ans
Ҩ ORIGINAIRE DE : Paris, France
Ҩ CLASSE : 1re [x] 2e [] 3e [] équipage [] clandestins []
Ҩ Nº DE CABINE : réponse;
votre caractère ;

douce Ҩ aimante Ҩ gentille Ҩ romantique Ҩ surprenante Ҩ passionnée de fêtes Ҩ sensible Ҩ curieuse Ҩ fidèle
Certainement, vous ne rencontrerez point personne plus douce et attachante que Madeleine, sans aucune exagération. Câlins, caresses et compagnie sont la spécialité de la jeune parisienne, ainsi que mots doux, compliments à l'eau de rose dont elle, seule, sait en donner. Quand elle aime, elle n'hésite pas à le montrer. Romantique, la demoiselle apprécie énormément les surprises ou soirées en tête-à-tête avec son conjoint, sous la pleine lune, près d'un bon vieux lac. Cliché ? Pour vous oui, pour elle, ce n'est que le bonheur. Elle est très sensible et est fidèle à son mari, ne se voit pas le quitter d'aussitôt. Contrairement à la première impression qu'elle peut donner (qui est en partie aussi vrai), douce et sage, mademoiselle a un côté surprenant et animé. Imprévisible, on ne peut préméditer les faits et gestes de la jeune femme. Animée par la passion de la fête, tous les soirs, la douce et jeune Madeleine se transforme en jeune femme légèrement déchaînée et drôle, marrante. Certains la préfèrent ainsi, d'autres moins, tant pis. A vrai dire, l’opinion d'autrui l'importent peu, sauf ceux de ses proches, préférant se fier à elle-même qu'aux autres. Madame Astor est également une véritable petite curieuse en plus de ses autres traits de caractères ; elle aime tout connaître sur tout le monde, et y arrive la plupart du temps.

votre physique ;
« Permettez mon audace, mais … vous êtes la plus belle créature qu’il m’était donné d’avoir rencontré très chère. » Ces belles paroles, ces mots doux qui en feraient tomber plus d’une, la jeune parisienne les a sans cesse entendu au fil de sa vie. De par son élégance hors-pair, son corps de rêve, son visage angélique, Madeleine a fait tourner énormément de têtes lors de ses passages, attirant les hommes uns à uns tel un aimant. Mesurant dans les mètres soixante-dix pour un poids égal à un mannequin non-anorexique, son corps filiforme en fait rêvait plus d'un. Elle possède une incroyable chevelure de couleur châtain foncé, ainsi que des yeux verts émeraudes.

Quant à sa tenue vestimentaire, comme toutes dames de la haute classe, son armoire est principalement emplie de robes hors de prix, parsemées de fantaisies tels des plumes, bijoux, froufrous ou autres. Évidemment, ce n'est pas la solution de facilité quant à se balader dans la rue, alors la jeune femme possède également de simples robes, tout aussi jolies mais beaucoup plus simple, plus aptes à ce genre d'activité. Ces dernières sont lui arrivent souvent au ras des chevilles, comme toute robe correcte à l'époque.

votre histoire ;


madeleine clara astor Ҩ vingt-six ans Ҩ parisienne pure souche, issue d’un milieu bourgeois Ҩ mariée, enceinte
« Marie ? Qui est ce bel apollon ? » Discrètement, la jeune parisienne montra de la tête un homme trentenaire, venant à peine de faire son entrée en fête, mais qui n’avait pas détaché son regard de la belle. « John Astor, un romancier américain si je ne me trompe point. » Madeleine se contenta de hocher la tête de haut en bas, en guise d’approbation. « Cet homme ne cesse de te fixer ou me tromperais-je ? » Amusée, flattée, Maddy sourit à sa sœur aînée en réponse et regardait, à son tour, l’inconnu qui lui procurait des sensations nouvelles, non sans rougir. Habituellement à l’aise avec ses prétendants, la française se sentit étrangement gênée et honorée lors des regards dont le nouveau de la fête lui jetait. Des regards charmeurs, déstabilisants, vous clouant sur place par la simple de ce bleu d’acier. Mais aussi des regards doux, courtois, attirants, hypnotisant. Et pour cause, la jeune brune, d’ordinaire insensible aux multiples essais de ses prétendants, ne pouvait plus détacher le regard du sien. A ce même instant, alors vagabondaient les pensées de Madeleine, imaginant ce bel inconnu se dirigeant en sa direction puis l’invitant à errer, seuls, dans l’immensité de la demeure après l’avoir abordé sans honte, prétextant une ennuie mortelle à la fête, organisée par la sœur aînée même de la courtisée. Elle imaginait quelques paroles échangées en plus des mêmes regards envoûtants, des rires, des sourires, et pourquoi pas un doux baiser. Elle imaginait maintes et maintes discussions allant des plus intéressantes aux plus inutiles, dans n’importe quelle langue ; anglais ou français, n’importe quel langage ; courant ou soutenue. « Tu devrais sans doute aller le courtiser. » lança alors Marie, interrompant la parisienne dans ses rêveries. « N’es-tu pas un peu folle dans ton fort intérieur ? Dois-je te rappeler dans quel siècle nous vivons ? Les femmes ne courtisent point les hommes, c’est inscrit dans la constitution. C’est leur rôle, pas le nôtre ! » rétorqua Maddy, outrée par l’audace de sa sœur. Il est vrai, qu’aussi étrangement qu’il ne le parait, ce John Astor lui provoquait une sensation nouvelle et effrayante, une sensation de bien-être par ses simples regards et sourires, la rendant rêveuse du bonheur. Il est vrai aussi qu’il l’avait contraint à s’imaginer d’ores et déjà dans ses bras même si aucune parole n’avait encore été échangée entre eux deux. Il est vrai également que cet homme l’attirait indéniablement. Pourtant jamais, ô grand jamais, allait elle le courtiser. Non. Elle attendrait. Qu’il vienne à elle. Même s’il fallait attendre longtemps, elle attendrait. Bien que pourvue d’une beauté hors-norme, d’un visage angélique, d’une sûreté incomparable, Madeleine ne l’ignorait pas ; l’homme n’allait pas tarder à venir la quérir. Comme la plupart de son espèce, les hommes, faible, il avait succombé au charme de la parisienne et fut incapable de se tasser dans son coin, à patienter. Il s’était alors avancé vers elle, avec une élégance incomparable et l’avait abordé. « Cette robe vous va à ravir, si je puis me permettre. » Un compliment et elle succomba, à son tour, à son charme.
★ ★ ★
Cher Journal,
Plus le temps passe, plus je prends de l’âge, et je t’avoue que, plus je me sens sotte à tenir un journal semblable à une gamine de quinze ans. Tant pis. Certes, l’époque de mon adolescence est révolue depuis belle lurette, je ne suis plus l’idiote de jeune fille immature d’il y a dix ans – ou presque – mais tenir ce journal me procure toujours un bien fou semblable à mes jeunes années. Je peux laisser libre à mon imagination, laisser courir mes pensées sans craintes, mes dires les plus noirs, offensants sans me créer de problèmes ; le bonheur. D’autant plus que j’ai maintes et maintes anecdotes à relater. Ma vie a changé tout au tout, comme tu le sais. Tout cela, d’ailleurs, grâce au bonheur, à l’amour que me procure chaque jour mon adorable mari, John. Bien qu’il ne soit pas la seule cause du bouleversement totale de ma misérable vie de fille de bourgeois, il est, en grande partie, le responsable. Ah quel bonheur de vivre chaque instant à ses côtés ! Quelle chance ai-je d’en être tombée amoureuse ! L’homme parfait ! De son seul sourire, de sa seule moue moqueuse et adorable, il égaie mes journées. Le premier jour où je l’ai rencontré, sans même lui avoir adressé la parole, il m’avait emporté dans un tourbillon d’émotions instables par un simple sourire de sa part. Aujourd’hui, après un an de vie commune à ses côtés, il me procure toujours autant ces mêmes émotions. En pis. Peut-on aimé quelqu’un aussi fort que je l’aime ? J’en doute fort.
Je te vois venir journal, tu me juges, me trouve ridicule dans ce rôle de femme totalement éprise de son mari, n’est-ce pas ? Je le conçois. Beaucoup ont des pensées semblables aux tiennes. En pis. Mais sais-tu ce que je leur rétorque, le plus souvent ? Allez au diable ! Ma vie n’est pas la leur, qu’ils s’occupent premièrement de la leur, nous verrons par la suite. D’autant plus que les critiquent fusent abondamment, mais lorsque nous organisons nos soirées si convoitées, où ces charmantes personnes sont invitées, étrangement ces critiques disparaissent aussi vites qu’elles ne sont apparues. Oh oui, sans doute le sais-tu déjà, je t’en ai sûrement déjà touché un ou deux mots, mais au cas où : John et moi-même, organisons souvent des fêtes dignes de ce nom, en véritable passionnés de fête. Nous visons à un seul but : bouleverser le quotidien morbide des bourgeois, ce que nous réussissons à merveilles soit-dit en passant. Beaucoup de ces vieux débris sortent de nos soirées, pis que ravis. Ce sont dans ces moments-ci que nous savons avec John si notre travail a été accompli ou non. Bien entendu, il l’était toujours, ce qui fait d’ailleurs la renommée de nos fêtes ; très peu de personnes savent en organisés comme nous le faisons. D’ailleurs, l’heure n’est pas aux lamentations, mais que deviendrait la vie de ces pauvres bourgeois sans nous ? Notre descendance sera-t-elle aussi bien tenir une soirée d’une telle envergure ? Je l’espère. Les fêtes sacrées des Astor doivent rester dans l’histoire !
Bon, cela dit, l’heure n’est sans doute pas aux lamentations mais elle est au rendez-vous, celle dont j’ai avec une amie. Je me dois dans l’obligation de te quitter cher Journal.
Bien à toi, Maddy.

P.S : En parlant de descendance, il me semble qu’un futur héritier est en route. Il me semble. Je l’annoncerai sûrement à John dans les quelques instants qui suivront ceci ; j’ai hâte de découvrir sa réaction !
★ ★ ★
Cher Journal,
Hier, fut une célébration. Et pour cause, John et moi fêtions nos un an de mariage, quel bonheur ! Pour l’occasion, une fête a été organisée par nos soins (étonnant, n’est-ce pas ?) avec en invités très spéciaux, les membres de nos familles. Du moins, ce qu’il en restait. Je revis donc Marie, ma sœur, mes parents et des cousins éloignés ainsi que quelques membres de la famille de John, après des mois d’absence. Un vrai plaisir ! D’autant plus que ces derniers ne sont pas venus les mains vides, deux fois de plaisir ! Il y en a un autre qui n’était pas venu les mains vides ; mon mari, John. Tandis que je lui offrais une modeste montre en gousset, lui, m’offrit, ou plutôt, nous offrit, deux places dans un paquebot de rêve ; le Titanic. Le paquebot le plus grandiose jamais construit, naviguant sur les mers pour atteindre l’Amérique, le pays natal de John. J’ignorais où il avait obtenu ces places, mais je ne cherchais point à comprendre, trop excitée à l’idée d’y embarquer ! Pour la première fois de ma misérable vie, j’allais quitter les terres françaises et frôler le sol américain. Moi, qui songeais à terminer mon existence dans ma ville d’origine, ce n’était pas sans compter sur le destin, et mon mari. D’ailleurs, je ne cesse de remercier ce dernier de mille baisers et d’autres depuis. Quelle femme comblée je suis !
Sur ce, je me vais vaquer à mes occupations d’épouse en préparant nos bagages ; nous embarquons dans quelques jours, et te laisse cher journal.
Cordialement, Maddy.

P.S : Avec tout ce chamboulement, je n’ai pu lui annoncer la bonne nouvelle pour la descendance des Astor. Mais cela ne va sans doute pas tarder !

BEEOTCH
derrière l'écran ;
Ҩ PRÉNOM : Sandra
Ҩ ÂGE : 185 ans depuis hier (a)
Ҩ CHANSON DU MOMENT : réponse
Ҩ AVATAR : zooey cutie deschanel
Ҩ CRÉDITS DE LA BANN' : réponse
Ҩ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? par l'autre folle qu'on aime tous (a)
Ҩ UNE CASS-DÉDI? bon bah, à Alexia qui a réussi à amener tout ws ici, y compris moi hihi



Dernière édition par Madeleine C. Astor le Lun 27 Juin - 13:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Le cœur d’une femme est un océan de secrets. ❞
Ҩ MOUETTES : 410
Ҩ CRÉDIT : gyspy love.
Ҩ MOOD : inquiète.
Ҩ ÂGE DU PERSO : 27 ans.
Ҩ MÉTIER : prostituée.
Ҩ CABINE : C102.


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : seule.
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: la retrouver.

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 11:34

Bienvenue parmi nous
& Bon courage pour ta fi-fiche I love you

UNE AUTRE MEMBRE DE WS! elle va me tuer Alex' rff


« Everyone has an Angel. A Guardian who watches over us. We can’t know what form they’ll take. One day, Old man, Next day, Little girl. But don’t let appearances fool you, They can be as fierce as any dragon”. Yet they’re not here to fight our battles. But to whisper from our hearts. Reminding that it’s us. Its everyone of us who holds power over the world we create. You can deny angels exist, Convince ourselves they can’t be real. But they show up anyway, at strange places and at strange times. They can speak through any character we can imagine. They’ll shout through demons if they have to. Daring us, challenging us to fight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rmstitanic.forumgratuit.org
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 19
Ҩ CRÉDIT : bazzart
Ҩ MOOD : rêveuse
Ҩ ÂGE DU PERSO : ving-six ans
Ҩ MÉTIER : organisatrice hors-pair de fêtes
Ҩ CABINE : D05


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : mariée
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: mettre un peu d'ambiance

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 11:39

merciiii rff FOX
je te rassure, c'est pas terminé l'invasion de ws sifflotte Alexia a une force de persuasion, c'est dingue green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 447
Ҩ CRÉDIT : Bazzart


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Pour se sauver

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 11:42

Wouah j'aime trop ton avatar et le pv que tu as choisie♥️

Bienvenue ff :hihi



Chaque personne qu’on s’autorise à aimer,
est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 60
Ҩ CRÉDIT : aurélie.
Ҩ MOOD : excitée par ce voyage.
Ҩ ÂGE DU PERSO : vingts-cinq ans.
Ҩ MÉTIER : danseuse à bord du Titanic et voleuse connue dans la France entière.
Ҩ CABINE : A22


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : libre, tel un oiseau.
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: un peu par hasard mais, je suis là pour l'aventure.

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 11:43

Bienvenue I love you
Bonne chance pour ta fiche (:
Zooey est trop cute sur on avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 70
Ҩ CRÉDIT : Psychozee
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : Très riche héritière, propriétaire d'hôtels et d'entreprises
Ҩ CABINE : D66


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Régler des affaires à New York

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 11:50

Bienvenue (:
Comme c'est cool de voir des personnages historiques débarquer^^
Bonne chance pour ta fiche copain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 271
Ҩ CRÉDIT : Bazzart
Ҩ MOOD : Bonne
Ҩ ÂGE DU PERSO : 39 ans
Ҩ MÉTIER : Premier officier sur le Titanic
Ҩ CABINE : A23


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : marié
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: je suis le premier officier du paquebot

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 11:53

welcome, très bon choix de perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 19
Ҩ CRÉDIT : bazzart
Ҩ MOOD : rêveuse
Ҩ ÂGE DU PERSO : ving-six ans
Ҩ MÉTIER : organisatrice hors-pair de fêtes
Ҩ CABINE : D05


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : mariée
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: mettre un peu d'ambiance

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 12:13

merci beaucoup tout le monde

novalee Ҩ quel beau prénom, avec la magnifique Dobrev beg
rose Ҩ t'as vu (a) merciiii, et je retourne le compliment ; Olivia est magnifique sur le tien
anteynara Ҩ les personnages historiques gèrent Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    ❝ Take it on the Otherside ❞
Ҩ MOUETTES : 243
Ҩ CRÉDIT : Warphan
Ҩ MOOD : Comblé
Ҩ ÂGE DU PERSO : 20 ans
Ҩ MÉTIER : Membre de l'équipage
Ҩ CABINE : A30


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : célibataire & bisexuel
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Pour fuir l'évidence.

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 12:15

Joyeux anniversaire pour tes 185 ans I love you
& j'avoue qu'Alexia nous a tous ramené, c'est p'tetre le pouvoir de son tournevis ! heu
Bienvenue, en tout cas ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yellow-tricycle.com
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 101
Ҩ CRÉDIT : Bazzart
Ҩ MOOD : Coincée
Ҩ ÂGE DU PERSO : 22 ans
Ҩ MÉTIER : Une dame de son rang ne travaille pas voyons
Ҩ CABINE : D07


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Pour fuir un mariage forcé organisé par mes parents

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 12:18

Bienvenuuuue :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 215
Ҩ CRÉDIT : © exhibition
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : Prince, c'est un métier ?


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Vivre une vie où il n’est pas « Prince », voir de nouvelles terres, visiter un autre continent que l’Europe.

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 12:55

Oui, Alex nous a tous ameuté xD Faut dire qu'on est geniaux.

Bienvenue en tous caaaas !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 39
Ҩ CRÉDIT : stormy
Ҩ MOOD : pensive
Ҩ ÂGE DU PERSO : 22 ans
Ҩ MÉTIER : chanteuse
Ҩ CABINE : D23


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : en couple
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: l'envie, & l'amour

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 13:02

Bienvenue =).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Un jour l'oiseau en cage rêvera des nuages ❞
Ҩ MOUETTES : 478
Ҩ CRÉDIT : cripsow et constance *w*
Ҩ MOOD : grumpf
Ҩ ÂGE DU PERSO : 22 ans
Ҩ MÉTIER : Danseuse.
Ҩ CABINE : changeante.


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : libre comme le vent.
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: échapper à l'armée Russe, recherchée pour assasinat du frère du Tsar.

MessageSujet: Re: madeleine astor Ҩ fiche terminée.   Dim 26 Juin - 13:10

MA SANDRAAAA couci
Bienvenue à bord copain
Et ouais, ils sont tellement fous de moi, qu'ils me suivent partout (aa)


    Miss Pendragon
    May the angels protect you, trouble neglect you, and heaven accept you when its time to go home. May you always have plenty, the glass never empty. Know in your belly, you're never alone... May your tears come from laughing, you find friends worth having. With every year passing they mean more than gold, may you win but stay humble. And know when you stumble: you're never alone...