Forum rpg sur le Royal Mail Steamer.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
LE FORUM SUBIT UNE TRES LONGUE PAUSE, LE TEMPS QUE LA NOUVELLE EQUIPE DU FORUM REMETTE EN PLACE DES INTRIGUES, ET QU'ELLE FASSE LE MENAGE... ATTENDEZ VOUS A DE GROSSES SURPRISES !
nouveau design, première tâche d'installée, et surtout un recensement en cours... venez consulter les nouveautés du mois (pluvieux) de juillet ! 
n'hésitez pas à nous rejoindre sur la chatbox, les amis. jouez pas aux timides !
privilégiez les hommes et évitez de tous aller en 1ère classe, s'il vous plait. on rentre dans une surpopulation de riches.
privilégiez les officiers et les troisièmes classes ♥

Partagez | 
 

 ANTEY Ҩ Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

❝ Le cœur d’une femme est un océan de secrets. ❞
Ҩ MOUETTES : 410
Ҩ CRÉDIT : gyspy love.
Ҩ MOOD : inquiète.
Ҩ ÂGE DU PERSO : 27 ans.
Ҩ MÉTIER : prostituée.
Ҩ CABINE : C102.


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : seule.
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: la retrouver.

MessageSujet: ANTEY Ҩ Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur.   Dim 26 Juin - 15:51

victor hugo à dit... :
" Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur. "

Un pied après l’autre, ses talons claquant sur le bois parfaitement ciré de la promenade, Margaux avançait la tête haute. Elle n’avait aucune honte à se balader le long de ce paquebot malgré sa délicate position de clandestine. Bien au contraire. Pour son voyage improvisé, la magnifique brune n’avait pas apporté les plus misérables de ses vêtements, bien au contraire. Son corps parfait portait avec élégance une longue robe d’un rose pêche peu commun. Le haut de la toilette comportait une partie faite d’un fine voile transparent, agrémenté de perles cousues mains. Ses cheveux, lâchés au grè du vent, voletaient avec légèreté au gré de la brise marine. Elle était bien. Le temps était chaud mais pas étouffant en ce matin d’avril, et il n’y avait pas foule autour d’elle. Son coeur semblait battre au rythme des vagues s’échouant contre la coque du paquebot. Tout allait à merveille.

Mais Margaux n’oubliait pas pourquoi elle était là. Si elle était montée illégalement à bord de ce bateau, c’était grâce à son talent à manipuler à sa guise l’Homme et ses faiblesses, et parce qu’elle a une sacré agilité. Avoir réussi à voler un ticket n’est pas des plus aisés, croyez-là. A bord, elle avait l’espoir de retrouver sa jeune soeur fugueuse. Nathalie. L’ange de sa vie. Celle pourquoi elle avait fait les pires choses qui soient pour lui offrir une belle vie, s’était enfuit pour courir après un homme marié. Pauvre enfant. Elle avait perdue la tête à cause de l’amour. L’amour, ce sentiment si éphémère qui n’existe que pour aiguillé les petites filles.

Un regard sur sa droite et l’attention de la sulfureuse brune fut accaparé par la plus belle palette de couleur qu’elle n’ait jamais eu. A travers la vitre, se déclinait sur une fleur exotique, des nuances de turquoises et d’azur des plus somptueux. Curieuse, et intriguée, elle se déplaça pour trouver une entrée, et lorsqu’elle poussa la porte, elle se rendit compte qu’elle venait de pénétrer dans une serre.


« Everyone has an Angel. A Guardian who watches over us. We can’t know what form they’ll take. One day, Old man, Next day, Little girl. But don’t let appearances fool you, They can be as fierce as any dragon”. Yet they’re not here to fight our battles. But to whisper from our hearts. Reminding that it’s us. Its everyone of us who holds power over the world we create. You can deny angels exist, Convince ourselves they can’t be real. But they show up anyway, at strange places and at strange times. They can speak through any character we can imagine. They’ll shout through demons if they have to. Daring us, challenging us to fight. »


Dernière édition par Margaux Dumontier le Mar 28 Juin - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rmstitanic.forumgratuit.org
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 70
Ҩ CRÉDIT : Psychozee
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : Très riche héritière, propriétaire d'hôtels et d'entreprises
Ҩ CABINE : D66


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Régler des affaires à New York

MessageSujet: Re: ANTEY Ҩ Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur.   Dim 26 Juin - 18:44

Margaux, Antey...

Si Dieu n'avait fait la femme,
Il n'aurait pas fait la fleur


Anteynara n'écoutait que très vaguement ce que disaient les jeunes femmes qui l'accompagnaient. De quoi parlaient-elles déjà ? Ah oui, du chien de la comtesse. Décidément, quelque chose clochait dans cette société. Anteynara avait une vision bien différente du monde, et si elle était à sa tête, elle changerait beaucoup de choses. Seulement, avoir grandi parmi des gens si étroits d'esprit, et avoir passé tant d'années en leur compagnie lui avait appris à garder ses pensées pour elle. Antey n'était pourtant pas le genre de fille à se taire, et lorsqu'elle avait quelque chose à dire, elle le disait. Sa condition de femme d'affaires avait peut-être choqué au début, aujourd'hui, c'était acquis pour la plupart des gens de la bonne société qu'elle avait fréquentés. Anteynara Anderson n'était pas le genre de fille à qui on imposait des barrières, elle gérait sa vie elle-même. Comme son père aurait aimé qu'elle le fasse.
Si elle était avec ces femmes, en cet après-midi d'avril, c'était pour avoir une vie sociale. Elle devait se mêler un minimum à la société, histoire de conserver son image. Et elle se voyait assez mal se cloîtrer dans ses appartements. C'est ainsi qu'elle se retrouva à se promener dans la serre, en compagnie de deux guenons qui s'émerveillaient devant un rosier. Le genre de femme qui n'avait rien vu de la vie. Antey, elle, elle avait vécu. Et elle ne comptait pas s'arrêter. Cet endroit ne la fascinait pas particulièrement. C'était un peu étroit, trop coloré, et l'odeur des plantes lui montait à la tête. Elle était encerclée par des arbustes porteurs de fruits et fleurs, et sa légère claustrophobie risquait de se réveiller sous peu. Bien sûr, elle avait appris avec le temps à contrôler ce petit malaise. Mais elle ne se sentait jamais vraiment elle-même dans un espace un peu trop clos à son goût. Quelqu'un entra alors dans la serre qui était déserte. Son sauveur peut-être ?
Anteynara n'avait que deux envies : échapper à ces deux femmes insupportables, et sortir de cet endroit au plus vite. Une jeuen femme joliment vêtue était entrée. Antey se dirigea immédiatement vers elle et fit mine de la connaître, adressant au passage de gros yeux à la brunette, la suppliant de jouer le jeu. « Je n'y crois pas ! Que faîtes-vous là ? C'est fou de se retrouver ainsi à bord du même paquebot » Un sourire qui sonnait faux pris place sur les lèvres d'Antey. Elle ne connaissait pas cette jeune femme, mais elle semblait être assez normale et saine d'esprit comparée aux deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Le cœur d’une femme est un océan de secrets. ❞
Ҩ MOUETTES : 410
Ҩ CRÉDIT : gyspy love.
Ҩ MOOD : inquiète.
Ҩ ÂGE DU PERSO : 27 ans.
Ҩ MÉTIER : prostituée.
Ҩ CABINE : C102.


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : seule.
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: la retrouver.

MessageSujet: Re: ANTEY Ҩ Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur.   Dim 26 Juin - 20:00

victor hugo à dit... :
" Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur. "

La serre était des plus magnifiques. Même si l’intérieur en était étouffante, et que la fraicheur - sans doute pour conserver les différentes plantes à une égale température - lui déclenchait d’infimes frissons le long de son dos, Margaux apprécia tout de suite ce décor envoutant. La jeune femme n’a jamais eu l’occasion de voyager dans sa vie. Elle est restée éternellement à Marseille, ville qui l’a vu naître un matin de décembre, et qui l’a couvert de ses rayons de soleil tout le long de son enfance. La ténébreuse n’était même jamais monté au nord, et ce brusque voyage jusqu’à Cherbourg, puis pour la nouvelle Amérique, était un grand pas en avant pour elle. Bien qu’elle ai rêvé encore et toujours de s’enfuir loin de son enfer quotidien, mademoiselle Dumontier n’a jamais accompli cette envie pourtant si forte. Être responsable d’un si gros fardeau qu’était sa jeune sœur encore étrangère à la vie, la pesait et lui coutait bons nombres de sacrifices. Alors, elle s’autorisait des fois à s’évader, à travers des livres qu’elle empruntait à d’anciennes amies qui malheureusement, n’ont jamais pu tolérer son mode de vie atypique. Elle lisait, des romances de l’autre côté du monde, et qui arrivait à embaumer son coeur d’un peu de réconfort. Rêver était son seul droit, sans doute.

« Je n'y crois pas ! Que faîtes-vous là ? C'est fou de se retrouver ainsi à bord du même paquebot »

Margaux se retourna brusquement vers la source de cette voix chantante. Ses yeux se posèrent sur cette bonne femme des mieux vêtus, et elle devinait sans difficulté qu’elle devait être de première classe : ses tissus semblaient être comme de l’eau, fluide, brillante et d’une couleur rare. Elle la détailla et remarqua derrière elle, deux autres passagères, visiblement fortes agaçantes. Aussitôt, elle devina la tentative de cette inconnue, et comme son humeur était plutôt bonne, elle décida de lui donner un léger coup de pouce. La prostituée s’arma d’un sourire hypocrite et plaqua le bouquin qu’elle tenait, contre son ventre.

« Vous seriez bien aimable, mesdames, de débarrasser le plancher. »lança-t-elle glaciale, son accent marseillais appuyant sur chacune des syllabes.

Derrière, les deux bougrichones affichèrent une mine choquée, hoquetant avec effroi. Margaux les toisa d’un regard noir, et elles s'éclipsèrent sans demander leurs restes, laissant leur amie en compagnie de la sudiste.


« Est-ce cela que vous souhaitiez? » demanda la belle créature avec mépris.

Elle ne comprendra jamais pourquoi les aristocrates et les riches étaient aussi maniérés
.


« Everyone has an Angel. A Guardian who watches over us. We can’t know what form they’ll take. One day, Old man, Next day, Little girl. But don’t let appearances fool you, They can be as fierce as any dragon”. Yet they’re not here to fight our battles. But to whisper from our hearts. Reminding that it’s us. Its everyone of us who holds power over the world we create. You can deny angels exist, Convince ourselves they can’t be real. But they show up anyway, at strange places and at strange times. They can speak through any character we can imagine. They’ll shout through demons if they have to. Daring us, challenging us to fight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rmstitanic.forumgratuit.org
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 70
Ҩ CRÉDIT : Psychozee
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : Très riche héritière, propriétaire d'hôtels et d'entreprises
Ҩ CABINE : D66


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Régler des affaires à New York

MessageSujet: Re: ANTEY Ҩ Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur.   Lun 27 Juin - 12:33

« Vous seriez bien aimable, mesdames, de débarrasser le plancher. » Cette fille avait l'air d'être assez brutale, et ça plaisait à Anteynara. Elle aussi était un peu comme ça, la seule différence était qu'elle se sentait obligée de se contenir pour ne pas salir sa réputation. Il y avait pourtant des moments où elle se lâchait, s'armant de son sarcasme légendaire. La brunette n'avait pas l'air particulièrement sociable, mais ça ne dérangeait pas Anteynara. Sur le moment, elle ne cherchait pas quelqu'un pour lui lécher les basques, plutôt quelqu'un qui puisse lui montrer que tout le monde sur ce bateau n'est pas complètement dingue et obsédé par les apparences. Les deux jeunes femmes qui l'accompagnaient s’exécutèrent sur le champs. Cette fille devait sans doute leur faire peur, chose qui amusa d'autant plus Antey. Cette dernière leur adressa un petit sourire. « Est-ce cela que vous souhaitiez ? » Un ton méprisant. Antey en devinant tout de suite pas mal sur cette fille. Elle tenait en horreur les riches, c'était clair. Pourquoi ? Elle ne devait avoir beaucoup d'argent. Pourtant, elle était joliment vêtue, ce qui résultait d'une condition particulière. Un travail qui se basait sur les apparences, sans doute. Antey avait toujours eu une sorte de don pour en deviner beaucoup sur les gens, rien qu'en les regardant. « Plus ou moins » répondit-elle, sur un ton reconnaissant. Elle avait décidé de faire abstraction de la haine que la jeune femme éprouvait à son égard. « En tous cas, je dois vous remercier » dit-elle le sourire aux lèvres. « Ces filles sont insupportables, et c'est la même chose pour quatre-vingt pour-cents de la première classe. Superficielles, ennuyeuses, et idiotes » Elle y allait fort, mais cette demie-heure passée en leur compagnie avait mis ses nerfs à vif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Le cœur d’une femme est un océan de secrets. ❞
Ҩ MOUETTES : 410
Ҩ CRÉDIT : gyspy love.
Ҩ MOOD : inquiète.
Ҩ ÂGE DU PERSO : 27 ans.
Ҩ MÉTIER : prostituée.
Ҩ CABINE : C102.


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : seule.
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: la retrouver.

MessageSujet: Re: ANTEY Ҩ Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur.   Lun 27 Juin - 13:09

victor hugo à dit... :
" Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur. "

Margaux n’a jamais mâché ses mots. Dans un passé pas très éloigné, la ténébreuse était une femme fréquentable. Elle était polie et ne jurait pas comme un bûcheron. Elle appliquait les règles de bonne conduite, et pouvait marcher dans la rue sans se faire épier et insulter dans le dos. Mais ce comportement de femme bien sous tout rapport a vite changé lorsque sa vie à prit un tournant tout nouveau. Dans le quartier où elle vivait, le fait qu’elle soit devenue une prostituée, n’avait pas été accepté. Elle se souvenait encore du jour, où, déposant sa jeune sœur dans le parc publique, ses « amies » se sont levées et sont parties avec leurs enfants. Elle a tout de suite compris qu’elle n’inspirait maintenant plus que le mépris pour son entourage. Alors, mademoiselle Dumontier est devenue la femme méprisable que les habitants de la petite commune voulait, se conduisant comme une véritable vipère. Son sarcasme, son ton cynique, et ses manières de capricieuse ont fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui. Pour sa personne, elle n’était que le pâle reflet de ce que la société était, eux, ils se volaient juste la face.

La main de la marseillaise se leva et caressa une rose au teint pâle, lui rappelant étrangement la couleur de sa robe. La pétale était douce, fragile, et menaçait de céder pour venir se faner irrémédiablement. Margaux se sentait comme ça. La passagère de première classe la remercia. Visiblement, la ténébreuse avait juger juste lorsqu’elle pensait qu’elle voulait se débarrasser de ces commères.

« Ces filles sont insupportables, et c'est la même chose pour quatre-vingt pour-cents de la première classe. Superficielles, ennuyeuses, et idiotes » scanda la belle blonde, avec une voix légèrement ennuyée.

La belle créature qu’était Margaux haussa un sourcil en la toisant hautainement. Un regard sur l’ensemble de son corps, elle lui fit un sourire mauvais.


« Êtes-vous en train de vous vantez de faire parti des bons samaritains? » lança-t-elle avec froideur. « Votre voix à elle seule m’est insupportable. »

Comme si elle n’était pas elle, elle retourna a la contemplation de la flore.


« Everyone has an Angel. A Guardian who watches over us. We can’t know what form they’ll take. One day, Old man, Next day, Little girl. But don’t let appearances fool you, They can be as fierce as any dragon”. Yet they’re not here to fight our battles. But to whisper from our hearts. Reminding that it’s us. Its everyone of us who holds power over the world we create. You can deny angels exist, Convince ourselves they can’t be real. But they show up anyway, at strange places and at strange times. They can speak through any character we can imagine. They’ll shout through demons if they have to. Daring us, challenging us to fight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rmstitanic.forumgratuit.org
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 70
Ҩ CRÉDIT : Psychozee
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : Très riche héritière, propriétaire d'hôtels et d'entreprises
Ҩ CABINE : D66


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Régler des affaires à New York

MessageSujet: Re: ANTEY Ҩ Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur.   Mer 29 Juin - 5:23

Anteynara suivait les gestes de la brunette du regard. Cette fille n'était pas anglaise, ça s'entendait tout simplement. Elle devait être française. Antey parlait plus ou moins français, son père lui avait appris quelques langues étrangères. Elle avait aussi des notions en espagnol, et en russe. D'après la façon de s'exprimer de la jeune femme, Antey en déduisit qu'elle devait venir du Sud de la France. Antey aimait la France, et les français. Elle adorait Paris...
Elle adressa un regard amusé à la jeuen femme. Le caractère de celle-ci la faisait sourire plus qu'autre chose. Anteynara préférait rester calme, comme si rien ne l'atteignait -ce qui était plus ou moins le cas à vrai dire- plutôt que s'énerver. « Êtes-vous en train de vous vantez de faire parti des bons samaritains? » Un petit rire rauque de la part d'Anteynara suivit cette question. « Ce n'est pas ce que j'ai dit » répondit-elle, un sourire aux airs sadiques se dessinant sur ses lèvres. Elle ne se considérait pas comme quelqu'un de bien. Bien sûr, elle avait une confiance en elle un peu exagéré et un égo légèrement surdimensionné. Mais elle avait bien conscience qu'au fond, elle agissait souvent égoïstement, même si ce n'était pas clair pour tout le monde. Au final, elle récupérait toujours ce qu'elle donnait. Elle gagnait à chaque fois. « Votre voix à elle seule m’est insupportable. » Un sourire en coin. « Beaucoup de gens la trouvent trop grave, effectivement. Ça a choqué plusieurs hommes... Surtout des hommes » commenta-t-elle, pensive, comme si elle n'avait pas saisi le sens des mots de la belle brune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ANTEY Ҩ Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur.   

Revenir en haut Aller en bas
 

ANTEY Ҩ Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.M.S Titanic ::  :: Le grenier de mamie Gretta-