Forum rpg sur le Royal Mail Steamer.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
LE FORUM SUBIT UNE TRES LONGUE PAUSE, LE TEMPS QUE LA NOUVELLE EQUIPE DU FORUM REMETTE EN PLACE DES INTRIGUES, ET QU'ELLE FASSE LE MENAGE... ATTENDEZ VOUS A DE GROSSES SURPRISES !
nouveau design, première tâche d'installée, et surtout un recensement en cours... venez consulter les nouveautés du mois (pluvieux) de juillet ! 
n'hésitez pas à nous rejoindre sur la chatbox, les amis. jouez pas aux timides !
privilégiez les hommes et évitez de tous aller en 1ère classe, s'il vous plait. on rentre dans une surpopulation de riches.
privilégiez les officiers et les troisièmes classes ♥

Partagez | 
 

 JUDITH Ҩ Devant la nature elle-même, c'est notre imagination qui fait le tableau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

❝ Le cœur d’une femme est un océan de secrets. ❞
Ҩ MOUETTES : 410
Ҩ CRÉDIT : gyspy love.
Ҩ MOOD : inquiète.
Ҩ ÂGE DU PERSO : 27 ans.
Ҩ MÉTIER : prostituée.
Ҩ CABINE : C102.


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : seule.
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: la retrouver.

MessageSujet: JUDITH Ҩ Devant la nature elle-même, c'est notre imagination qui fait le tableau.   Lun 27 Juin - 23:58

Paul Gauguin a dit... :
" Devant la nature elle-même, c'est notre imagination qui fait le tableau. "

Margaux remercia le jeune garçon qu’elle venait d’aborder, en lui demandant si il avait bien pu voir sa jeune sœur. En général, Nathalie marquait les esprits, de part sa beauté envoutante et sa classe naturelle. Même si les deux jeunes femmes ne se ressemblaient aucunement, elles avaient tout de même hérité du gène si spécial de leur mère, qui faisait d’elles, de parfaites poupées. La ténébreuse posa sa main sur son cœur alors qu’elle se laissa aller contre le mur du couloir. Repenser à sa défunte mère lui faisait toujours tant de peine, malgré les années passées et le deuil qu’elle s’était forcée de faire. Madame Dumontier était une dame d’une grande générosité. Son amour incommensurable pour son prochain était inébranlable et elle bénissait chaque jour le seigneur pour lui avoir offert un toit, à manger, et une famille en bonne santé. Oui, Margaux avait admiré cette si gentille femme durant des années. Et lorsqu’elle a disparue de son entourage, donnant sa vie pour que vive son dernier enfant, Nathalie, la belle créature avait perdue toute foie en Dieu. Si sa mère serait encore vivante, elle aurait honte de ce qu’est devenue sa fille chérie.

La marseillaise sortit de ses sombres pensées lorsqu’un couple de passagers la bouscula, s’excusant avec un accent anglais très prononcé. Elle se contenta de lever la tête et de les dépasser, sans leur adresser la moindre attention. Ses pas la menèrent sur les bords du paquebot, et elle déambula le long de la promenade, se mêlant à la foule. Le fond de l’air marin était doux en ce matin d’avril, et elle resserra son léger voile sur elle. La belle brune portait une robe d’un mauve pâle agrémentée de dentelle noire. C’était une très vieille étoffe, et elle se rappelait de sa mère, portant cette tenue.

Décidément, elle était d’humeur nostalgique ce matin.


« Everyone has an Angel. A Guardian who watches over us. We can’t know what form they’ll take. One day, Old man, Next day, Little girl. But don’t let appearances fool you, They can be as fierce as any dragon”. Yet they’re not here to fight our battles. But to whisper from our hearts. Reminding that it’s us. Its everyone of us who holds power over the world we create. You can deny angels exist, Convince ourselves they can’t be real. But they show up anyway, at strange places and at strange times. They can speak through any character we can imagine. They’ll shout through demons if they have to. Daring us, challenging us to fight. »


Dernière édition par Margaux Dumontier le Jeu 30 Juin - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rmstitanic.forumgratuit.org
avatar

Je ne serai pas plus pauvre demain...
Ҩ MOUETTES : 567
Ҩ CRÉDIT : Morrigan
Ҩ MOOD : Savoure la vie
Ҩ ÂGE DU PERSO : 17 ans
Ҩ MÉTIER : sans emploi, artiste à ses heures
Ҩ CABINE : B59 (squatte cabine inoccupée)


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : coeur à prendre ♥
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: J'ai suivi mon frère dans son voyage vers l'Amérique, je suis aussi très curieuse et souhaite découvrir le monde.

MessageSujet: Re: JUDITH Ҩ Devant la nature elle-même, c'est notre imagination qui fait le tableau.   Mar 28 Juin - 11:30

« L'artiste doit toujours saisir

l'inspiration quand elle est là »


C'était un temps à se promener le long du Titanic. Certes il faisait un peu frais, mais qui pouvait en douter au mois d'avril et en plein Océan Atlantique ? Mais on pouvait apercevoir les rayons du soleil qui se reflétaient sur les vitres du paquebot. C'était magnifique, d'une beauté rare. Cela offrait un spectacle grandiose, plein de luminosité. Judith, comme à son habitude, était sortie sur le pont pour admirer l'Océan, son carnet de crocquis à la main.
Judith savait qu'il n'était pas très prudent pour elle de se promener le matin, là où beaucoup de passagers ainsi que les officiers pouvaient la voir. Mais elle s'en moquait. Oui, aujourd'hui il faisait si beau qu'elle en oublia ses problèmes et ses contraintes. Regardant l'Océan, Judith ne trouvait pas l'inspiration pour commencer un nouveau dessin. La beauté de l'Océan ne semblait pas lui apporter l'inspiration qu'elle désirait, et elle n'aimait pas ça.

Puis, en se tournant du côté du pont promenade, Judith ne pu pas s'empêcher de remarquer la présence d'une très belle jeune femme. Vêtue d'une belle robe mauve pâle ornée d'une dentelle noire raffinée, cette jeune femme avait attiré l'attention de Judith et il lui était désormais impossible de ne pas la regarder. Elle admirait sa beauté, c'est évident, mais également sa posture. Elle semblait perdue dans ses pensées, comme Judith lorsqu'elle pensait à sa famille, restée en Biélorussie, qui lui manquait terriblement. La jeune femme marchait le long de la promenade, et Judith sentait qu'elle retrouvait à nouveau de l'inspiration. La beauté de la jeune femme était plus inspirante que la beauté de l'Océan. Judith pensait que cette jeune femme ferait un parfait sujet pour son nouveau dessin. Mais timide, Judith n'osait pas l'aborder. Elle se voyait assez mal venir la voir pour lui demander de se laisser dessiner, comme ça, sur le pont promenade. Non, ce n'était pas envisageable pour elle. Mais elle pensa que si elle laissait passer cette inspiration, elle ne la retrouverait peut être jamais. « L'artiste doit toujours saisir l'inspiration quand elle est là », pensait-elle en se remémorant les conseils de son oncle Vladimir. Ce Vladimir, il buvait peut être beaucoup mais il savait ce qu'il disait. Il avait raison, Judith ne devait pas laisser passer cette inspiration. Prenant son courage à deux mains, elle s'avança d'un pas timide tout en mâchouillant son crayon.

    « Je... Excusez-moi mademoiselle. Je... Je voulais vous demander si éventuellement vous accepteriez que je vous dessine ? »


Cela pouvait paraitre insensé, stupide. Elle en avait conscience, sa demande n'était pas une demande atypique... Mais elle l'avait fait, elle l'avait abordé et mieux encore elle avait expliqué, plus ou moins clairement, sa requête. Est-ce que la jeune femme allait accepter d'être dessinée par une jeune fille comme Judith ? Là était la question que Judith se posait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Le cœur d’une femme est un océan de secrets. ❞
Ҩ MOUETTES : 410
Ҩ CRÉDIT : gyspy love.
Ҩ MOOD : inquiète.
Ҩ ÂGE DU PERSO : 27 ans.
Ҩ MÉTIER : prostituée.
Ҩ CABINE : C102.


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : seule.
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: la retrouver.

MessageSujet: Re: JUDITH Ҩ Devant la nature elle-même, c'est notre imagination qui fait le tableau.   Jeu 30 Juin - 0:59

Paul Gauguin a dit... :
" Devant la nature elle-même, c'est notre imagination qui fait le tableau. "

Perdue dans ses pensées, Margaux continua d’arpenter la promenade en ne se souciant guère des gens qui l’entourait. Néanmoins, lorsqu’une jolie voix s’adressa à elle, la ténébreuse tourna la tête vers sa source et ses yeux se posèrent sur une jeune fille aux traits angéliques.

« Je... Excusez-moi mademoiselle. Je... Je voulais vous demander si éventuellement vous accepteriez que je vous dessine ? »

Elle était plutôt malhabile, et gênée. Non, timide, serait le mot exacte. Les sourcils de la marseillaise se levèrent sur le coup de la surprise. Jamais on ne lui avait proposé de lui faire un portrait ou d’être une sorte de muse, bien que dans sa ville natale, les artistes se succédaient encore et toujours. Elle savait qu’elle était belle et elle aimait plaire aux hommes (et quelques fois, aux femmes). Elle avait tout hérité de sa défunte mère, qui a toujours été à ses yeux, la femme la plus ravissante qu’elle n’ai jamais vu. Et pour le métier qu’elle exerçait, le physique était très important.


« Je...»

La jeune femme ne savait pas quoi répondre, beaucoup prise au dépourvu. Comment devait-elle se sentir? Honorée d’inspirer une jeune artiste en herbe? Un regard sur la dite artiste, et Margaux se sentit d’une humeur singulière. Elle était jolie, très jolie même. Son visage avait une forme de cour et n’avait aucune imperfection. Son nez était un peu grand mais ça ne choquait pas du tout, au contraire, cela lui donnait un air de poupée. De plus, son teint laiteux s’accordait avec perfection à sa crinière auburn. Sans savoir pourquoi, Margaux vit sa petite sœur quelques années avant cela.

Elle reprit vite contenance, ne voulant pas passer pour une lente d’esprit.

« Avec plaisir, belle demoiselle. »

Un sourire prit place sur ses lèvres. Depuis le début de son voyage, elle n’avait cessé d’être d’humeur morose et indirectement, cette fillette avait illuminé sa journée.


« Everyone has an Angel. A Guardian who watches over us. We can’t know what form they’ll take. One day, Old man, Next day, Little girl. But don’t let appearances fool you, They can be as fierce as any dragon”. Yet they’re not here to fight our battles. But to whisper from our hearts. Reminding that it’s us. Its everyone of us who holds power over the world we create. You can deny angels exist, Convince ourselves they can’t be real. But they show up anyway, at strange places and at strange times. They can speak through any character we can imagine. They’ll shout through demons if they have to. Daring us, challenging us to fight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rmstitanic.forumgratuit.org
avatar

Je ne serai pas plus pauvre demain...
Ҩ MOUETTES : 567
Ҩ CRÉDIT : Morrigan
Ҩ MOOD : Savoure la vie
Ҩ ÂGE DU PERSO : 17 ans
Ҩ MÉTIER : sans emploi, artiste à ses heures
Ҩ CABINE : B59 (squatte cabine inoccupée)


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : coeur à prendre ♥
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: J'ai suivi mon frère dans son voyage vers l'Amérique, je suis aussi très curieuse et souhaite découvrir le monde.

MessageSujet: Re: JUDITH Ҩ Devant la nature elle-même, c'est notre imagination qui fait le tableau.   Jeu 30 Juin - 11:12

Il n'y avait pas meilleur moment pour commencer un nouveau dessin. Le soleil était au rendez-vous, il faisait un peu frais mais c'était tout à fait supportable, et la jeune femme était d'une beauté rare. Judith avait rarement vu une jeune femme si belle... Où peut être était-ce l'une des plus belles qu'il lui avait été donné de voir. Judith n'avait pas hésité bien longtemps à venir la voir pour lui demander d'être le sujet de son nouveau dessin.

Elle s'attendait à un réponse négative, car Judith ne faisait pas vraiment le poids face à cette jeune femme élégante. Puis, la jeune femme s'apprêtait à lui répondre. « Je...» C'était une évidence pour Judith que la jeune femme ne savait pas comment lui dire non. Oui, si elle hésitait tant à parler, c'est qu'elle réfléchissait à la manière dont elle lui exposerait son refus. Judith s'y attendait, et elle baissait la tête... Elle voulut même partir, car elle avait honte d'avoir dérangé une jeune femme comme celle-ci.

La jeune femme changea d'expression. Elle ne semblait plus aussi gênée et perdue dans ses esprits qu'elle l'était... Finalement, Judith s'était peut être trompé. Et si la jeune femme acceptait finalement d'être dessinée ? « Avec plaisir, belle demoiselle. » Judith était ravi. Qu'une si belle jeune femme accepte qu'elle la dessine, elle qui n'était pas franchement une artiste reconnue, lui faisait extrêmement plaisir. Sans plus attendre, et avec le sourire, elle s'empressa de sortir son bloc de dessins et son crayon fétiche.

Elle se recula, et prit appui contre une poutre qui se trouvait là, sur le pont. Elle commença son dessin, et se dit que pour mettre à l'aise la jeune femme, elle devait entamer la conversation. Elle pouvait tout à fait parler en dessinant, cela ne la perturbait en rien. Et puis, elle avait l'habitude.

« Je vous remercie de me faire confiance. Je vais essayer de retranscrire toute votre beauté sur papier... Au fait, je m'appelle Judith. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: JUDITH Ҩ Devant la nature elle-même, c'est notre imagination qui fait le tableau.   

Revenir en haut Aller en bas
 

JUDITH Ҩ Devant la nature elle-même, c'est notre imagination qui fait le tableau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.M.S Titanic ::  :: Le grenier de mamie Gretta-