LE FORUM SUBIT UNE TRES LONGUE PAUSE, LE TEMPS QUE LA NOUVELLE EQUIPE DU FORUM REMETTE EN PLACE DES INTRIGUES, ET QU'ELLE FASSE LE MENAGE... ATTENDEZ VOUS A DE GROSSES SURPRISES !
nouveau design, première tâche d'installée, et surtout un recensement en cours... venez consulter les nouveautés du mois (pluvieux) de juillet ! 
n'hésitez pas à nous rejoindre sur la chatbox, les amis. jouez pas aux timides !
privilégiez les hommes et évitez de tous aller en 1ère classe, s'il vous plait. on rentre dans une surpopulation de riches.
privilégiez les officiers et les troisièmes classes ♥

Partagez | 
 

 Garett&Mélodie - toute amitié commence par une rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 120
Ҩ CRÉDIT : Bazzart
Ҩ MOOD : sans espoir
Ҩ ÂGE DU PERSO : 22
Ҩ MÉTIER : machiniste sur le titanic


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : célibataire et homo, je pense que ça explique pourquoi je suis seul...
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: pour bosser, tout simplement

MessageSujet: Garett&Mélodie - toute amitié commence par une rencontre   Mar 19 Juil - 20:57

J'étais épuisé. J'avais travaillé toute la journée dans le four qu'était la salle des machines, faisant sans cesse le même geste. Prendre du charbon, mettre le charbon, prendre le charbon, mettre le charbon. J'avais l'impression que je nourrissais un ogre de flamme à la faim infini. J'avais atrocement mal aux bras et j'étais totalement recouvert de suie. J'avais retiré ma chemise qui au départ était propre et blanche et qui maintenant était recouverte de sueur et de charbon. Je marchais lentement dans les couloirs menant à ma cabine. Les gens m'évitaient et certaines femmes me regardait d'un air outré que je me balade ainsi torse nu. Mais je n'en avais que faire de ce qu'elles pensaient. Je me fichais de tout. J'étais fatigué de bosser, fatigué de vivre même. J'avais l'impression que ma vie n'était qu'une suite sans fin de problème. Je soupirais bruyamment, la tête baissé. Je trainais des pieds, ma chemise posé négligemment sur mon épaule droite. Je jetais un coup d'œil autour de moi et me rendit compte que je n’étais pas dans la bonne allée. Je m'adossais négligemment contre le mur du couloir et m'alluma une cigarette. Je glissais le long du mur m'asseyant nonchalamment par terre. Je pris une longue bouffée en fermant les yeux, posant ma tête contre le mur.

Je me sentais atrocement lasse et je me demandais bien comme j'allais faire pour supporter un tel cadence de travail durant toute la traversé. Cela faisait 10 heures non-stop que j'avais travaillés dans la salle des machines. Je mourrais de soif mais je n’avais pas le courage d'aller jusqu'au réfectoire. J’abandonnai même l'idée de me relever, trop épuisé pour ça. J'expirai doucement la fumée de ma cigarette sentant la fatigué physique m'emporter. Il était tard, personne ne viendra me déranger puis j'étais tellement habitué à dormir dehors quand j'habitais à Londres que cela me gênait pas plus que ça de dormir ici.

Ma cigarette se consumait entre mes doigts et un morceau de cendre fumant tomba sur ma main. Cela me brula et je jurai entre mes dents regardant ma brulure s'étendre sur ma main avec lassitude. C'était définitivement pas ma journée... J'entendis alors des pas venir vers moi, des pas féminins vu le bruit de talons. Je levai alors la tête vers la nouvelle venue et croisa le regard d'une jeune fille blonde. Je me demandais bien qu'elle me voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ don't try to fix me, I'm not broken ❞
Ҩ MOUETTES : 45
Ҩ CRÉDIT : ❝ avatar made abbey road and tumblr. ❞
Ҩ MOOD : ❝ good mood ❞
Ҩ ÂGE DU PERSO : ❝ twenty two years old ❞
Ҩ MÉTIER : ❝ no one. ❞


MessageSujet: Re: Garett&Mélodie - toute amitié commence par une rencontre   Jeu 21 Juil - 16:11

garett and mélodie.
Two persons. A meeting.
A friendship.



La jeune femme était sur le pont, à l'avant du bateau. Vous savez l'endroit où vous sentez seul, mais pas d'une solitude qu'on veut fuir. Non celle qu'on accueille à bras ouvert. Ses deux mains étaient délicatement posés sur les rembardes de protection, empêchant qui qu'on que de sauter où de tomber dans cette immense étendu d'eau. La jeune femme sentait le vent s'engouffrer dans sa chevelure blonde, brillant sous les derniers rayons du soleil. Elle les avait joliment attachés avec une barrette - qui lui tenait très à coeur et qui avait, pour elle une très grande valeur sentimentale - en haut de la tête, laissant le reste libre. Elle aimait la simplicité. Elle était simple. Pourtant, cela ne l'empêchait pas d'être d'une beauté renversante. Elle portait une robe bleu nuit, simple mais élégante. Elle était souple et épouser parfaitement les courbes généreuse de la jeune femme. Pour elle, les froufrous et les jupons, c'était hors de question. Bien que la coutume veuille qu'une jeune femme digne de ce nom en porte. Mélodie n'en portait qu'en de rare occasion. Malheureusement, avec ce robe elle portait des jupons très discret. Si ça ne tenait qu'à elle, Mélodie porterait la culotte de cheval sans pré avis. Une de ses mains se posa sur sa poitrine, touchant le médaillon qu'elle portait. Il tombait parfaitement au début de la courbure de sa poitrine. C'était un beau bijou d'un bleu océan qui allait parfaitement avec sa robe. Elle ferma les yeux et respira l'air frais. Elle sourit. Mais ce moment fut de courte durée, parce que la jeune femme devait quitter ce moment pour aller diner. Elle partit de cet endroit où elle se sentait vraiment elle même pour entrer dans un monde où elle se sentait légèrement exclu.

Le repas fut rapide, à vrai dire elle n'avait pas vraiment faim. Mais par précaution la jeune femme prit un panier et quelque vivres. Pour plus tard. Elle quitta le restaurant pour se rendre dans un endroit beaucoup plus calme. Le troisième pont. Elle savait que cet endroit était peu fréquenté par la première et deuxième classe. Parfait pour un peu de calme. Ses talons faisaient des clacs clacs sur le sol à mesure que la jeune femme marchait. Après quelques minutes de marches, son panier aux bras, la jeune femme tomba sur un jeune homme assis par terre. Torse nus, fumant une cigarette. La jeune femme sourit en baissant la tête. La relevant, elle vit les regards désaprobatteur du peu de monde se tenant là. La jeune femme s'arrêta alors devant lui. D'une voix douce et mélodieuse. Mélodie lui adressa. « Bonsoir. Vous savez, je doute que fumer soit bon pour votre santé. » La jeune femme l'enjamba et fit quelque pas droit devant elle. Avant de s'arrêter, de se retourner et de revenir sur ses pas. Elle examina discrètement le jeune homme. Il paraissait exténué et au vu de la saleté sur lui, il devait travailler dans la salle des machines. Elle fit un sourire désolée avant de lui dire « Hum. Je sais que je ne devrais pas vous importunez, mais vous me semblez exténué. Avez-vous ... Avez-vous faim ? Parce que j'ai un panier remplie de nourriture. » Elle passa délicatement ses doigts dans ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 120
Ҩ CRÉDIT : Bazzart
Ҩ MOOD : sans espoir
Ҩ ÂGE DU PERSO : 22
Ҩ MÉTIER : machiniste sur le titanic


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : célibataire et homo, je pense que ça explique pourquoi je suis seul...
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: pour bosser, tout simplement

MessageSujet: Re: Garett&Mélodie - toute amitié commence par une rencontre   Jeu 21 Juil - 19:00

Parfois, je me demandais pourquoi je m'accrochais tellement à cette vie qui ne m'avait jamais fait de cadeau. J'ai été ballotté de désillusion en désillusions. C'était comme si tout autour de moi faisait en sorte que je perde espoir qu'un jour ma vie puisse être meilleur. Pourtant, je continuais d'exister en vers et contre tout. C'était peut-être ma seule qualité que malgré toutes les idées noires qui peuvent traverser mon esprit, j'essaye toujours de face. C'était surement de la naïveté de ma part mais j'étais comme ça. Je croyais en l'Homme et je faisais toujours en sorte que lorsque je rencontrais une personne de lui donner une chance de me prouver que je pouvais avoir confiance en lui. Bien que la plupart du temps, ma confiance était bafoué et je repartais blesser. Je n'accordais jamais de deuxième chance, par contre. C'était pour ça que je me confiais peu, j'avais trop peur que ma confiance trop vite accordé, on retourne contre moi mes propres faiblesse que j'avais avoué. J'étais donc quelqu'un d'assez discret, voir même timide sur certains sujets. Une parfaite victime en somme. J’aspirai une bouffée de ma cigarette que j'avais presque finie sur cette pensée.

C'est alors que la jeune fille blonde que j'avais vu arrivée s’arrêta devant moi. Je haussai un sourcil intrigué me demandant bien ce qu'elle allait me dire. Surement un truc désagréable...

« Bonsoir. Vous savez, je doute que fumer soit bon pour votre santé. »

Et j'avais raison... Je ne pris même pas la peine de répondre. Je savais que c'était mauvais pour ma santé mais justement, si je prenais cette chose toxique, c'était bien pour cette raison. Se faire du mal tout en se relaxant, étrange contradiction qui me plaisait bien. Je reposai ma tête contre le mur regardant le plafond alors que j'expirais paresseusement la fumée de ma cigarette. La jeune fille m'enjamba alors reprenant son chemin. J'étais une nouvelle fois seul...Enfin, ce n’était pas comme si j'en avais pas l'habitude. C’est alors qu’elle revint vers moi. Elle me regardait d’un air comme si elle voyait un pauvre petit chiot malheureux. C’était presque le cas, sauf que je n’étais pas malheureux juste un peu, voir totalement désabusé.

« Hum. Je sais que je ne devrais pas vous importunez, mais vous me semblez exténué. Avez-vous ... Avez-vous faim ? Parce que j'ai un panier remplie de nourriture. »

Je la regardais d’un air étonné, ne m’étant pas attendu du tout à ce qu’elle veuille m’aider. J’allais répondre avec gratitude quand mon estomac se m’y à gargouiller avec force. Je rougis de gêne en passant une main dans mes cheveux pour me donner contenance.

« Je crois que mon estomac a répondu pour moi… C’est vraiment très aimable de votre part de vouloir et j’accepte avec joie votre proposition »

Je lui fis un grand sourire me disant que j’avais vraiment de la chance de tomber sur quelqu’un d’aussi gentille. J'avais peut être de la chance en fin de compte.




Dernière édition par Garett Berinton le Mer 27 Juil - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ don't try to fix me, I'm not broken ❞
Ҩ MOUETTES : 45
Ҩ CRÉDIT : ❝ avatar made abbey road and tumblr. ❞
Ҩ MOOD : ❝ good mood ❞
Ҩ ÂGE DU PERSO : ❝ twenty two years old ❞
Ҩ MÉTIER : ❝ no one. ❞


MessageSujet: Re: Garett&Mélodie - toute amitié commence par une rencontre   Mer 27 Juil - 0:15

Après tout ce n'était qu'une constatation. La jeune femme n'avait juste dit à ce jeune homme ce qu'elle pensait. Elle a toujours été franche et même si parfois, la vérité pouvait blesser ou énerver, bien sur Mélodie ne le faisait jamais pour blesser qui que ce soit. Elle l'enjamba. Mais après quelque pas, elle se retourna pour lui adresser la parole. Elle n'était pas du genre à laisser quelqu'un dans sa peine. Sa mère lui répétait sans cesse, quand elle était petite, qu'il fallait toujours aider son prochain quoique les gens disent. C'est ce qu'elle fit lorsqu'elle propose à manger au jeune homme. Il avait l'air étonné de la voir l'aider, pourtant pour elle s'était tout simplement normal. Mélodie attendit sa réponse lorsqu'elle entendit son ventre gargouiller ce qui lui arracha un sourire d'amusement. « Je crois que mon estomac a répondu pour moi… C’est vraiment très aimable de votre part de vouloir et j’accepte avec joie votre proposition » La jeune femme fit un signe de tête. « Vous savez c'est tout a fait normal. »

La jeune femme se baissa, accroupit elle posa son panier par terre et l'ouvrit, la bonne odeur de nourriture lui arriva au nez; elle ferma les yeux et respira la bonne odeur. « Alors nous avons toute sorte de chose. Servez vous ! » La jeune femme poussa le panier en sa direction et releva la tête pour voir si il y avait des gens. Personne, ils étaient seuls. Elle sourit et se plaça à côté du jeune homme. D'ordinaire, les jeunes femmes devaient bien se tenir. Mais Mélodie n'aimait pas les règles, après tout elles étaient bien faite pour être enfreintes. Libertine ? Rebelle ? un peu trop quand même. « J'espère que c'est bon, je n'ai pas eut l'occasion de gouter alors je fais confiance aux cuisiniers, mais je sais qu'ils font un excellent travail. »

Sa mère avait toujours lutté contre sa fille pour ses manières un peu libertine, mais Mélodie était comme ça, elle n'en faisait qu'à sa tête et à vrai dire cette robe la demengeait vraiment, si elle pouvait l'enlever elle le ferait sur le champs malheureusement les règles de bienséances sont quand même là, sinon où irait le monde. Mélodie s'adossa un peu plus sur le mur, sa tête bascula en arrière et elle regarda le ciel. Il était beau et apaisant. Elle ferma quelque secondes et se sentait soudain comme tout à l'heure, libre et apaisé mais la présence du beau jeune homme à côté d'elle la réveilla de sa rêverie. « Mh, je me présente Mélodie De Bussy. Mais juste Mélodie. Enchantée de faire votre connaissance ... » Elle lui tendit sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 120
Ҩ CRÉDIT : Bazzart
Ҩ MOOD : sans espoir
Ҩ ÂGE DU PERSO : 22
Ҩ MÉTIER : machiniste sur le titanic


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : célibataire et homo, je pense que ça explique pourquoi je suis seul...
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: pour bosser, tout simplement

MessageSujet: Re: Garett&Mélodie - toute amitié commence par une rencontre   Sam 30 Juil - 22:14

Il y a des moments dans la vie qui avant qu'il nous vous tombe dessus, vous auriez juré que jamais cela ne vous arriverez. Ce moment précis en faisait partie. On m'avait inculqué très jeune qui chacun devait rester à sa place et que personne, au grand jamais personne, ne devais se mettre à parler avec quelqu'un ne venant pas de sa propre classe sociale. Mais aujourd'hui, une jeune fille de bonne famille venait me voir, me parler, partager ses biens avec moi alors qu'il était plus qu'évident que nous ne venions pas du même monde. Cela me chambouler relativement beaucoup et je ne savais pas trop quoi faire de ma petite personne. Comment devais-je me tenir ? Que devais-je lui dire ? Comment devais-je m'adresser à elle ? Tout plein de questions dans ce genre s'entrechoquaient dans ma tête mortifié à l'idée de pouvoir dire quelque chose de déplacé qui pourrait me mettre dans une mauvaise situation. Mais mes doutes n'ont pas duré longtemps, rassuré par le naturel de la jeune fille. Cependant, chassez le naturel et il revient au galop. Ainsi je restais quand même assez silencieux, mon côté timide prenant le dessus. Je la regardais donc s'accroupir face à moi déballant quasiment joyeusement son panier garni de nourriture. La bonne odeur de nourriture vient rapidement me chatouiller le nez, me faisant tordre douloureuse mon estomac affamé. Je me penchais sur le panier, toute trace de timidité partit remplacé par mon indicible envie de nourriture et je lui fis pas répéter deux fois quand elle me dit « Alors nous avons toute sorte de chose. Servez vous ! »

Toute mon attention fixé sur le panier, je ne remarquais même pas qu’elle s’était assis à côté moi par terre. J’entendis à peine ce qu’elle me disait obnubilé par tout cet étalage de bonne chose qui m’enchantait. Cela devait bien être la première fois que je pouvais manger de telles choses n’ayant jamais eu les moyens financiers. J’humais la délicieuse odeur n’osant même pas m’approcher trop près. Puis la faim aidant, j’osai me servir avalant avec un plaisir non dissimulé cette nourriture exquise. Je mangeais quasiment en fermant les yeux appréciant chaque morceau. Mon estomac tordu par la faim se calmant peu à peu. Je reprenais des forces sachant que cette nuit j’allais devoir remplacer un collègue qui était tombé malade. Je picorais avec joie dans l’assiette de nourriture que je m’étais constitué avec plaisir. Il n’y avait plus de bruit, les gens étant surement retourné dans leur cabine ou partit je ne sais où dans le paquebot. J’appréciais donc ce moment simple avait cette personne à mes côtés qui ne me jugeait pas. Alors que j’avais la bouche pleine, elle se présenta soudain à moi me prenant au dépourvue. Je m’étouffai à moitié en avalant trop vite rougissant de gêne me trouvant fort impolie. Puis je posai rapidement mon assiette au sol, essuyant ma main sur mon pantalon en toile pour ne pas salir sa main blanche. Et je pris sa main dans la mienne la serrant poliment lui répondant avec douceur :

« Ravie de faire votre connaissance, Mélodie. Je m’appelle Garett Berinton. C’est rare de rencontrer des personnes comme vous, la plupart ignore purement et simplement les membres de l’équipage les trouvant peu digne d’intérêt. »

Je lui souris avec amabilité lâchant sa main. Puis je repris mon assiette sur mes genoux reprenant une bouchée de mon repas. Je la regardais discrètement, détaillant son visage. Je suppose qu’elle devait avoir un certain succès auprès de la gente masculine avec ses cheveux blonds et ses yeux bleus, bien qu’elle me laissait totalement de marbre. Elle avait de jolis traits délicats. Elle respirait la gentillesse. J’espérais que je ne me faisais pas fausses idées. Puis je me remémorai alors son nom famille qu’elle venait à peine de me citait et intrigué, je lui demandai :

« Heu… vous vous appelez Debussy, est-ce que vous auriez un lien avec le compositeur de musique classique ou vous avez simplement un nom de famille homonyme ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Garett&Mélodie - toute amitié commence par une rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Garett&Mélodie - toute amitié commence par une rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.M.S Titanic ::  :: Le troisième pont-