Forum rpg sur le Royal Mail Steamer.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
LE FORUM SUBIT UNE TRES LONGUE PAUSE, LE TEMPS QUE LA NOUVELLE EQUIPE DU FORUM REMETTE EN PLACE DES INTRIGUES, ET QU'ELLE FASSE LE MENAGE... ATTENDEZ VOUS A DE GROSSES SURPRISES !
nouveau design, première tâche d'installée, et surtout un recensement en cours... venez consulter les nouveautés du mois (pluvieux) de juillet ! 
n'hésitez pas à nous rejoindre sur la chatbox, les amis. jouez pas aux timides !
privilégiez les hommes et évitez de tous aller en 1ère classe, s'il vous plait. on rentre dans une surpopulation de riches.
privilégiez les officiers et les troisièmes classes ♥

Partagez | 
 

 (FINI)L'objet le plus précieux, c'est la femme-objet. Underco/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

❝ ancien passager ; tu vas nous manquer ♥ ❞
Ҩ MOUETTES : 60


MessageSujet: (FINI)L'objet le plus précieux, c'est la femme-objet. Underco/   Mer 15 Juin - 20:30

« Étant gamin, je me suis évadé dans ces contes et puis je me suis écrasé sur le mur de la réalité. Le mur de briques rouges sang sur lequel ma cervelle a éclaté.»

LEONARD BOOKER
Ҩ NOM DU PASSAGER : Leonard Elliot Booker
Ҩ LIEU DE DÉPART : Southampton
Ҩ ÂGE : 21 ans
Ҩ ORIGINAIRE DE : Amérique
Ҩ CLASSE : 1re [] 2e [] 3e [X] équipage [] clandestins []
Ҩ Nº DE CABINE : réponse;
votre caractère ;
Un ange aux ailes brûlées, un démon au sourire innocent. J'ai toujours été un fin manipulateur, profitant de la faiblesse et de l'ignorance des autres pour m'attirer tous les bénéfices. Je suis un éternel égoïste, m'occupant de mon propre bien avant celui des autres. Chacun sa merde! Mon enfance a été baignée dans l'escroquerie, la manipulation, la ruse et les méfaits. A dix ans, j'aidais mon père dans ses projets de pillage, imaginez le bel exemple qu'il était pour moi. J'ai toujours fait en sorte d'avoir un plan B pour sauver ma tête, et tant pis pour les autres. Il paraît que je suis pile poil le portrait craché de mon père; orgueilleux et têtu. Je ne suis pas du genre à me laisser faire et je peux mordre si besoin est. Habile et intelligent, je ne fonce pas tête baissée mais fais en sorte d'avoir toujours une trappe de secours en cas de pépin. J'aime avoir le contrôle de la situation, les surprises de dernière minute, c'est pas mon truc. Gentleman et dragueur, j'aime plaire et séduire ces quelques minettes émoustillées. Je sais user de finesse et d'élégance pour paraître comme ces bourgeois et richards aux portefeuilles bourrés de tunes.

votre physique ;
Dans mon entourage, on m'appelle plus communément Léo le caméléon. La raison? Je sais me fondre dans n'importe quel type de décor. Je peux être vêtu de loques et me transformer en prince charmant pour ces dames d'une seconde à l'autre. Néanmoins, depuis que j'ai été embauché dans l'équipage, je fais preuve de tact et d'habilité pour avoir l'air d'un homme chic et classe, digne des grands hommes de la 1ère classe. Je ne lésine pas sur la marchandise et n'hésite pas à user de belles manières pour plaire à ces Dames. Je mise sur l'élégance et la discrétion, il est inutile d'attirer tous les regards par de l'excentricité!
votre histoire ;


Il y a vingt et un ans de cela, je naquis dans les rues insalubres et indésirables de New-York, dans une petite planque dans des souterrains abandonnés, lieu de repère pour mon père et ses comparses. J'aurais pu rêver mieux comme lieu de naissance...D'autant plus que ma chère mère, celle qui m'a couvé pendant neuf longs mois, a perdu la vie en m'offrant la chance de vivre en ce bas monde, lieu sinistre où vivent et se côtoient les humains. Un autre petit garçon naquit le même jour que moi, il s'appelait Loukian et faisait aussi parti de ces enfants sans mère. Ce fut Betty, une voleuse et pilleuse hors-pair, meilleure amie de mon père, qui s'occupa de nous comme une mère et ce, malgré ses manières rustres et son vocabulaire qui laissait à désirer. J'ai toujours ressenti un brin d'admiration à l'égard de mon père. Il n'était pas comme ces poltrons de coéquipiers qui fonçaient tête baissée. Non, bien au contraire. Ces 'poltrons' étaient ses pions, et il s'amusait à les manipuler comme de vulgaires pantins. Intelligent et indéniablement rusé, il menait par le bout du nez toute une troupe de malfrats un peu bêtes niais, si ce n'est Betty et Jack, son cadet de deux ans. Vous comprendrez que j'ai été baigné dans cette ambiance malsaine dès ma naissance. Mon père m'initia à son tour à ses folies abracadabrantes, me glissant subtilement à l'oreille les tactiques et les manœuvres pour exceller dans le domaine du pillage. La seule chose qui me différencia de lui et qui m'apportait un certain avantage était la facilité avec laquelle je pouvais me retrouver dans les rues des chiens galeux à comploter avec des paires pour me retrouver une heure plus tard dans un célèbre musée, vêtu comme un grand homme, ou à une réunion entre nobles et bourgeois, habillé de la tête aux pieds comme eux ou comme un simple serveur pour leur piquer subtilement leurs biens les plus précieux. Fourbe? Je l'étais. Je n'avais aucun état d'âme, aucune moralité, je faisais tout pour mon propre profit. Je repris le flambeau le jour où mon père fut attrapé par la police locale. J'avais seize et j'avais abandonné tous ces malfrats pour monter clandestinement à bord d'un navire qui se dirigeait vers l'Angleterre. Pendant ces longues journée, je m'étais fait passé pour un serveur, un gentilhomme et à mes heures perdues, je rejoignais la troisième classe et les clandestins, en quête de quelques âmes sournoises avec qui je pourrais faire équipe pour des projets à venir. J'aimais naviguer, cette étendue d'eau qui semblait s'étendre à l'infini. C'était une sensation idyllique et jouissive. En Angleterre, j'avais réussi à former une petite troupe de brigands sur qui je pouvais compter pour mener à bien mes idées de pillage. Et maintenant? J'ai embarqué à bord du Titanic, un paquebot qui m'a laissé en émoi par sa beauté et sa grandeur. Je dois vous avouer que je me sentais minuscule à côté de lui! J'ai réussi à être enrôlé dans l'équipage, usant d'une attitude subtile pour mener à bien ma future prise d'otages et ce, à l'aide de mes compagnons clandestins. J'ai dans l'idée de piller la première classe, mais gardez ça pour vous!


CAPUCCINE
derrière l'écran ;
Ҩ PRÉNOM : Chloé
Ҩ ÂGE : 19 ans
Ҩ CHANSON DU MOMENT : réponse;
Ҩ AVATAR : le SEXYgaspardHOTulliel
Ҩ CRÉDITS DE LA BANN' : réponse;
Ҩ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? : sur bazzart & grâce constance chérie!!! & y a Lulu chérie aussi :D
Ҩ UNE CASS-DÉDI? : VOUS GÉREZ LA FOUGÈRE!!!


Dernière édition par Leonard Booker le Sam 25 Juin - 19:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ ancien passager ; tu vas nous manquer ♥ ❞
Ҩ MOUETTES : 117
Ҩ CRÉDIT : (c) Hard Candy.


MessageSujet: Re: (FINI)L'objet le plus précieux, c'est la femme-objet. Underco/   Mer 15 Juin - 20:37

INVASION DE BEAUX GOSSEEES zdd - je sors -
Bienvenue aussi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Elle a du penser que si elle sautait, elle s'envolerait ❞
Ҩ MOUETTES : 766
Ҩ CRÉDIT : © Aurélie
Ҩ MOOD : Bipolaire
Ҩ MÉTIER : Libraire
Ҩ CABINE : Cabine B17


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Libre comme l'air
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: L'appel de la célébrité, réaliser mon rêve ♪

MessageSujet: Re: (FINI)L'objet le plus précieux, c'est la femme-objet. Underco/   Mer 15 Juin - 20:45

    Bienvenu, sexy beast waaa

    Prends-moi violemment contre un mur couch
    *Je vais sortir lentement, en arrière, et prendre ma voiture pour aller me perdre sur l'autoroute :D*