Forum rpg sur le Royal Mail Steamer.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
LE FORUM SUBIT UNE TRES LONGUE PAUSE, LE TEMPS QUE LA NOUVELLE EQUIPE DU FORUM REMETTE EN PLACE DES INTRIGUES, ET QU'ELLE FASSE LE MENAGE... ATTENDEZ VOUS A DE GROSSES SURPRISES !
nouveau design, première tâche d'installée, et surtout un recensement en cours... venez consulter les nouveautés du mois (pluvieux) de juillet ! 
n'hésitez pas à nous rejoindre sur la chatbox, les amis. jouez pas aux timides !
privilégiez les hommes et évitez de tous aller en 1ère classe, s'il vous plait. on rentre dans une surpopulation de riches.
privilégiez les officiers et les troisièmes classes ♥

Partagez | 
 

 INTRIGUE #001 Ҩ topic de la première classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

❝ Le cœur d’une femme est un océan de secrets. ❞
Ҩ MOUETTES : 410
Ҩ CRÉDIT : gyspy love.
Ҩ MOOD : inquiète.
Ҩ ÂGE DU PERSO : 27 ans.
Ҩ MÉTIER : prostituée.
Ҩ CABINE : C102.


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : seule.
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: la retrouver.

MessageSujet: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la première classe   Mer 22 Juin - 22:02

INTRIGUE #001

Les flammèches du fier chandelier se laissaient distraire par les souffles qui s'entrecoupaient dans la pièce. Chacun regardait autour de soit, certain dévisageait quelques passagers, d'autres méprisaient son entourage, tandis que quelques uns tentaient de se faire oublier dans la foule. Une faible houle secouait le paquebot qui venait de se jeter sur les flots. Le Titanic. Chaque passager portait en lui une once d'émerveillement du à la magnificence du bateau. Car il était grandiose, et c'était presque peu dire.

Des rebords d'or couvraient les montures des portes et les rampes des escaliers, notre regard était immédiatement accroché par la brillance de chaque meuble et peu avait déjà vu pareil rassemblement de la haute société dans une même pièce. Les riches tissus s'entrechoquaient au rythme des poitrines qui se soulevaient, des bruits de bracelets et de couteux bijou tintaient dans la salle de bal. La première classe du RMS Titanic avait en effet était conviée dans une des plus grandes pièces du paquebot pour une sorte de réception de bienvenue. Un banquet avait été dressé sur une table avoisinant celle du cocktail et déjà, les ragots commençaient à circuler alors que les passagers avaient à peine eut le temps de ranger leurs bagages dans leurs cabines. [...]


« Everyone has an Angel. A Guardian who watches over us. We can’t know what form they’ll take. One day, Old man, Next day, Little girl. But don’t let appearances fool you, They can be as fierce as any dragon”. Yet they’re not here to fight our battles. But to whisper from our hearts. Reminding that it’s us. Its everyone of us who holds power over the world we create. You can deny angels exist, Convince ourselves they can’t be real. But they show up anyway, at strange places and at strange times. They can speak through any character we can imagine. They’ll shout through demons if they have to. Daring us, challenging us to fight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rmstitanic.forumgratuit.org
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 101
Ҩ CRÉDIT : Bazzart
Ҩ MOOD : Coincée
Ҩ ÂGE DU PERSO : 22 ans
Ҩ MÉTIER : Une dame de son rang ne travaille pas voyons
Ҩ CABINE : D07


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Pour fuir un mariage forcé organisé par mes parents

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la première classe   Sam 25 Juin - 15:41

Beth, accompagnée de sa bonne, était entrain de ranger ses vêtements coûteux dans les armoires mises à sa disposition. Elle n’en revenait pas de la beauté des lieux. Sa chambre était digne des plus grands palaces irlandais qu’elle avait eu l’occasion de voir à travers les livres d’histoire. Sa cabine était en bois et de riches tableaux décoraient les murs. Personne n’aurait pu dire en voyant cette pièce qu’elle se trouvait actuellement dans un bateau. Sa cabine était également constituée d’un petit salon personnel où les fauteuils en velours pourpre attiraient inévitablement tous les regards mais également d’une salle de bain privée dont la pièce maîtresse était une baignoire sur pied. Décidément, les choses n’avaient pas été faites à moitié. Et dire qu’elle avait payé son billet une bouchée de pain. Elle ne cessait de sourire et aurait bien sautillé sur place si son rang ne le lui avait pas interdit. Tout un coup, un majordome à l’air guindé entra dans sa chambre avec prudence après que Beth lui en ait donné l’autorisation.

« Bonjour Miss Corrington. Le capitaine et tout son équipage vous souhaite la bienvenue à bord du Titanic. Le capitaine tient également à vous inviter au bal de bienvenue qu’il organise au restaurant de la première classe. Nous espérons vous y voir chère demoiselle. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n’hésitez pas à faire appel à nous, nous sommes là pour ça. Excellente soirée »
Beth regarda sa bonne l’espace de quelques secondes. Celle-ci l’encouragea à participer à la fête d’un regard. Elles étaient assez complices et Beth lui était extrêmement reconnaissante de l’avoir aidée à s’enfuir de chez ses parents. Elle était consciente que la bonne ne pourrait pas participer à la fête mais ne s’en émut pas plus que ça. Elles n’appartenaient de toute façon pas à la même classe. Une heure plus tard, Beth descendit les marches qui la séparaient du restaurant en question. Elle avait enfilé une robe bleue marine qui était assez encombrante. Celle-ci était décorée de perles et de dentelles qui se croisaient dans des mouvements assez complexes. Elle avait également pris soin d’enfiler quelques bijoux assortis à sa robe ainsi qu’un chapeau composé d’une bleue de paon teinte. Les lumières des chandeliers se reflétaient de temps à autre dans ses bijoux ce qui avait le don d’illuminer la jeune femme. Parée de son éventail et de ses gants en dentelle blanc, elle prit bien vite place à la table sur laquelle était disposé un magnifique festin. Elle prit soin de saluer ses voisins d’un signe de tête et s’assit avec toute la grâce dont elle était capable. Elle était entourée d’un homme qui lui fit un baise main et d’une dame assez jeune qui la regardait avec attention. Assez gênée par la situation, Beth se contenta de prononcer ces quelques mots d’une manière très solennelle.

- « Bonsoir. Etant donné que nous allons passer le repas ensemble, je me permets de me présenter. Je m’appelle Miss Corrington. Enchantée de vous rencontrer »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 271
Ҩ CRÉDIT : Bazzart
Ҩ MOOD : Bonne
Ҩ ÂGE DU PERSO : 39 ans
Ҩ MÉTIER : Premier officier sur le Titanic
Ҩ CABINE : A23


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : marié
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: je suis le premier officier du paquebot

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la première classe   Sam 25 Juin - 20:42

    La première réception du paquebot Titanic allait être un moment mémorable. Enfin quand je dis la première, c'était sans compter celle qui avait été faite pour les officiers et l'équipage quelques jours avant le début de l'inauguration.

    Je n'étais pas de service ce soir là, ce qui allait me permettre de profiter de cette soirée. Cela revenait au second de travailler se soir. Chose que j'aurais normalement du faire. Cette place de second aurait du me revenir. Wilde est un voleur et il était certain que j'allais découvrir pourquoi j'étais rétrogradé.


    -Bienvenue.

    Bienvenue était le mot que j'avais le plus prononcer aux cours de ces 20 dernières minutes. Je souhaitais la bienvenue aux passagers de première classe qui arrivaient dans la salle de réception. Je serrais la main des gentilshommes et baisais celle de leurs femmes. Je ne savais pas vraiment avec qui discuter. Pour le moment, il n'y avait personne que je connaissais ou alors aucune personne avec qui j'avais envie de parler réellement. Je préféra rester là, à attendre qu'une personne que je connaisse arrive. En attendant, les passagers pouvaient penser que j'étais un officier fort aimable pour leurs souhaiter la bienvenue personnellement.


Dernière édition par William M. Murdoch le Sam 25 Juin - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 447
Ҩ CRÉDIT : Bazzart


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Pour se sauver

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la première classe   Sam 25 Juin - 23:31

Novalee s'était installée dans l'énorme suite qui lui était accordé ayant un statut aisée. La jeune femme pourtant ne se sentait pas réellement à sa place, elle voulait rentrer chez elle, être en présence de son père, de sa mère, de ses soeurs et frères et pourtant elle se retrouvai dans un paquebot six fois plus grand que ceux qu'elles connaissaient. Ce soir était prévue une soirée, elle avait été prévenue par un garçon de service, elle savait que pour faire bonne figure elle devait y aller ! Alors avec l'aide de sa servante elle se vêtue d'une robe blanche, en soie, cela mettait sa poitrine en valeur ce qui donnait un petit plus pour Novalee qui aimait plaire dans ce genre de banquet, sa demoiselle de chambre, lui mis une pince dans les cheveux pour qu'elle ne soit pas gêner par des mèches rebelles. Elle enfila la dernière touche qui n'était que le collier avec le pendentif en coeur que son père lui avait offert quand elle avait atteint sa majorité, c'était un présent précieux qu'elle se voyait mal de ne pas porter dans les circonstances où elle se situait à cette période.

Après s'être préparé, elle congédia sa servante, voulant qu'elle s'amuse comme elle allait présumé le faire dans le banquet organisé pour l'inauguration du Titanic. Elle se dirigea seule vers le restaurant destiné au première classe, elle n'avait pas l'impression d'être sur un bateau, elle n'avait pas le mal de mer et ne ressentait nulle part et d'autre le moindre mouvement, le sol qu'elle foulait rester stable. Elle pensa donc qu'il fallait qu'elle félicite l'inventeur de ce bateau hors norme. Dès que les portes s'ouvrirent à son arrivée, la jeune femme vu toutes les premières classes, près du banquet, discutailler poliment avec toutes les personnes de la haute bourgeoisie, elle ne pu s'empêcher de sourire à cette foule. Puis un jeune homme très charmant se dirigea vers la demoiselle, elle avait déjà entendue parler de lui, William Murdoch l'un des officiers du Titanic, voulant s'amuser la demoiselle avait déjà choisie sa proie. Quand il lui souhaita bienvenue, elle remarqua directement qu'il ne faisait pas de réel distinctement, il n'utilisait que la partie courtoisie de son caractère et quand il alla pour partir, Melle Romanova l'empêcha, en lui prenant le bras...

« Attendez un peu Monsieur Murdoch c'est bien ça ? Profitez un peu de cette soirée fort agréable et pourquoi pas en ma compagnie ! »



Chaque personne qu’on s’autorise à aimer,
est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Elle a du penser que si elle sautait, elle s'envolerait ❞
Ҩ MOUETTES : 766
Ҩ CRÉDIT : © Aurélie
Ҩ MOOD : Bipolaire
Ҩ MÉTIER : Libraire
Ҩ CABINE : Cabine B17


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Libre comme l'air
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: L'appel de la célébrité, réaliser mon rêve ♪

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la première classe   Dim 26 Juin - 11:49

    Qui aurait cru qu'un jour je rencontrerais Shakeaspeare ?


    L'heure était venue... La première soirée du Titanic, parmi les premières classes, avait commencé. Pour la plupart, c'était l'occasion de parler argent, mariage ou encore business. L'ambiance était calme, on parlait en faisant de longues phrases, et marchait en prenant des airs maniérés. L'univers des riches me demeurerait donc toujours obscur : pourquoi tant de chichis ? Je distinguais çà ou là quelques personnes, hommes et femmes, qui semblaient dans la même position que moi : mal à l'aise. Leur vie n'était pas bien difficile à deviner, et je m'y appliquais allègrement, avant d'entrer en scène. Ces jeunes personnes avaient grandi dans la haute société, mais n'avaient jamais réussi à se conformer à tout ce protocole saugrenu...

    Une jeune femme me sorti de ma rêverie en me tapotant l'épaule. « Constance, ils vous veulent en scène dans cinq minutes. ». Je réalisais que mon heure avait sonné. Qu'enfin mes efforts allaient être récompensés : me produire à une réception huppée sur le plus grand paquebot à ce jour. Mais au diable l'excitation, il me fallait me concentrer... La vie m'imposait ce soir une épreuve de taille, qui allait passer ou casser. J'inspectais ma tenue une dernière fois, envahie par un trac que je tentais de maîtriser. Ma robe sobre me sied à merveille, bien qu'elle fut un peu inappropriée. La costumière du paquebot voulait innover, pour cette croisière, et avait décidé d'être un peu visionnaire. Le moyen qu'elle avait trouvé ? Coudre de somptueuses robes arrivant au-dessous du genou. En portant le modèle qu'elle avait dessiné pour moi, pour cette soirée, j'avais presque l'impression d'être nue. Il m'avait fallu trouver des bas noirs pour qu'on ne me reproche pas l'excentricité de mes vêtements. Enfin, mes pieds s'étaient retrouvés dans d'adorables souliers aux talons assez haut, pour compenser mon assez petite taille, malgré mes vingt-et-un ans.

    Un petit discours venait d'être énoncé pour précéder ma performance, et aussitôt je montais les marche pour accéder à la petite scène. La plupart des regards me scrutaient avec insistance, tandis que d'autres avaient repris leurs conversations avaient entrain. La peur au ventre, je fixais le fond de la salle, mon point de repères, et commençais à chanter dans le micro qui se dressait devant moi. J'y portais mes mains pour avoir plus de contrôle, mais le contact de ma peau avec le fer froid m'électrisa. Mon passage ne dura que le temps d'enchaîner convenablement quelques notes et mots à peu près justes... Pour cette soirée, je reviendrais plusieurs fois sur scène, mais d'autres artistes devraient se produire. Aussitôt arrivée, aussitôt repartie. Je n'avais foulé les planches de cette scène que quelques temps, mais c'en fut assez... J'en voulais encore. Je n'eus pas le temps de descendre de mon nuage ni de profiter de quelques faibles applaudissements – de riches personnages, imaginez ! – qu'un homme qui m'était familier vint à moi, le sourire aux lèvres.

    « Je peux vous aider, Mi Lord ? »