Forum rpg sur le Royal Mail Steamer.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
LE FORUM SUBIT UNE TRES LONGUE PAUSE, LE TEMPS QUE LA NOUVELLE EQUIPE DU FORUM REMETTE EN PLACE DES INTRIGUES, ET QU'ELLE FASSE LE MENAGE... ATTENDEZ VOUS A DE GROSSES SURPRISES !
nouveau design, première tâche d'installée, et surtout un recensement en cours... venez consulter les nouveautés du mois (pluvieux) de juillet ! 
n'hésitez pas à nous rejoindre sur la chatbox, les amis. jouez pas aux timides !
privilégiez les hommes et évitez de tous aller en 1ère classe, s'il vous plait. on rentre dans une surpopulation de riches.
privilégiez les officiers et les troisièmes classes ♥

Partagez | 
 

 INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

❝ Le cœur d’une femme est un océan de secrets. ❞
Ҩ MOUETTES : 410
Ҩ CRÉDIT : gyspy love.
Ҩ MOOD : inquiète.
Ҩ ÂGE DU PERSO : 27 ans.
Ҩ MÉTIER : prostituée.
Ҩ CABINE : C102.


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : seule.
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: la retrouver.

MessageSujet: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Mer 22 Juin - 22:05

INTRIGUE #001

[...] Mais tandis que les bonnes manières étaient de mise à l'étage, plus bas une véritable fête faisait rage. Dans une salle aux diverses odeurs d'alcool, de tabac et de joie, étaient venus se regrouper les autres classes qui étaient bien décidées à fêter leur entrer sur le superbe bateau. Les rires poussaient comme des fleurs dans les bouches des nouveaux passagers. Un beau voyage démarrait et chacun le savait, il allait changer une face de leur vie soit-elle grande ou petite !...


« Everyone has an Angel. A Guardian who watches over us. We can’t know what form they’ll take. One day, Old man, Next day, Little girl. But don’t let appearances fool you, They can be as fierce as any dragon”. Yet they’re not here to fight our battles. But to whisper from our hearts. Reminding that it’s us. Its everyone of us who holds power over the world we create. You can deny angels exist, Convince ourselves they can’t be real. But they show up anyway, at strange places and at strange times. They can speak through any character we can imagine. They’ll shout through demons if they have to. Daring us, challenging us to fight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rmstitanic.forumgratuit.org
Invité

Invité


MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Dim 26 Juin - 18:22

    « Désolé, jeune homme. Que les premières classes peuvent entrer, ici. »

Clyde avait tenté plusieurs fois de se rendre à la réception des premières classes ; celle pour célébrer le départ du Titanic. Tentatives vaines et décevantes. Sa veste était-elle trop poussiéreuse ? Ses chaussures pas assez cirées ? Il n'avait pas la moindre idée de la raison pour laquelle il n'avait pas pu rentrer. À part le fait qu'il ne faisait pas partie de la première classe, bien entendu. Il avait tout essayé : se faufiler entre un couple de riches, charmer une petite vieille pour l'accompagner à l'intérieur, se faire passer pour un serveur, ... Y passer aurait pu booster son passage vers les classes supérieures. Pas de bol, ce soir-là. Il s'était fait repérer par un membre de l'équipage dès son arrivée. Même si ce membre était bien le seul à l'avoir remarqué.

Boudeur, le jeune homme descendit, se rendant dans la grande salle où se déroulait la fête pour les autres classes. Cependant, sa mauvaise humeur s'évanouit dès qu'il mit pied dans la grande salle aux milles odeurs. La fête battait à son plein ; la bonne humeur suintait par tous les pores de la peau de ces passagers plus défavorisés. Une musique entraînante faisait danser tout le monde dans une grande ronde effrénée, et ce fut malgré lui que Clyde fut pris par le bras et emmené en plein coeur de la fête. Il ne connaissait personne mais, d'un seul coup, il s'amusait comme un petit fou. Après trois danses épuisantes, il lâcha la main qui le tenait, et partit s'asseoir dans un coin, essayant de reprendre son souffle. Il ne s'aperçut de la personne assise à côté de lui que lorsqu'il entendit une respiration tout aussi haletante que la sienne. Son visage n'était pas éclairé. Il lui cria des présentations, essayant de couvrir la musique assourdissante.

    « Moi, c'est Clyde ! Enchanté ! »

Il en avait même oublié les conventions. Mais il s'en fichait, pour le moment. Il pouvait même prendre le loisir de se faire passer pour un rustre. Il attendit sa réponse puis, un grand sourire au visage, prit par la main cette personne qui lui semblait inconnue et repartit de plus belle dans la cohue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 70
Ҩ CRÉDIT : Psychozee
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : Très riche héritière, propriétaire d'hôtels et d'entreprises
Ҩ CABINE : D66


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Régler des affaires à New York

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Dim 26 Juin - 19:23

Dîner ennuyeux dans le restaurant des premières... Ou fête avec une super ambiance et des gens normaux. On aurait pu penser que le choix serait vite fait, mais en fait non. Anteynara trouva finalement une alternative satisfaisante. Elle demanda à sa dame de compagnie de lui serrer le corser, puis elle se vêtit d'une belle robe bleu ciel. Elle l'avait fait faire sur mesure durant un séjour à Paris. C'était une robe luxueuse, ça se voyait. En soie, avec quelques broderies. Mais ça restait assez simple, et sans trop d'artifices, avec un décolleté en V. Dans ses cheveux, elle glissa simplement une pince, ce qui serait son seul et unique bijou. La jeune femme alla rejoindre les grands escaliers qui menaient au restaurant. Elle salua les personnes qui passaient, elle en connaissait la grande majorité. A force de vivre dans un milieu social élevé, de répondre présente à des réceptions, on connaissait au final tout le monde ou presque. On complimenta Anteynara plusieurs fois. Elle prévoyait maintenant de pénétrer dans la grande salle, et d'en faire le tour en saluant tout le monde. Histoire de faire acte de présence. Puis elle s'éclipserait et descendrait dans l'entrepont. Mais au dernier moment, elle changea d'avis et fit demi-tour devant la porte, à la surprise des portiers qui lui avaient déjà ouvert l'entrée. Elle descendit, et se mêla à la foule comme une fille du peuple. Elle avait l'habitude, parfois elle se disait même qu'elle appartenait à ce groupe de personnes, et non au rassemblements d'arriérés conservateurs et étroits d'esprit. Au yeux des autres, elle ne s'intégrait pas vraiment au décor, mais peu lui importait. Elle s'amusait, elle dansait, elle buvait. On lui servit une pinte de bière irlandaise. Un délice. Puis elle s'installa sur un banc, essoufflée, et s'alluma une cigarette. Un homme prit place à côté d'elle. Anteynara ne le regarda pas, ne tourna pas la tête. « Moi, c'est Clyde ! Enchanté ! » Anteynara connaissait un Clyde. Enfin, connaître est un grand mot. Disons qu'elle avait passé une soirée sympa avec un Clyde. « Ant... » Elle n'eut pas le temps de prononcer son prénom, elle était déjà sur la piste, entraînée par ce Clyde. Sa main alla se poser sur l'épaule du jeune homme, et elle releva la tête pour le regarder, pour la première fois. Pas possible ! « Clyde ? CE Clyde ? » Elle redoutait sa réaction. Il n'était pas censé savoir de quel milieu elle venait. Non, pour lui, Anteynara était une fille tout droit arrivée de la campagne anglaise. Des origines américaines justifiaient son accent... C'était tout. Elle se mordit la lèvre. Elle ne le connaissait pas assez bien pour prévoir sa réaction. Est-ce qu'il allait mal le prendre ? Ou bien sourire et faire comme si de rien n'était ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je ne serai pas plus pauvre demain...
Ҩ MOUETTES : 567
Ҩ CRÉDIT : Morrigan
Ҩ MOOD : Savoure la vie
Ҩ ÂGE DU PERSO : 17 ans
Ҩ MÉTIER : sans emploi, artiste à ses heures
Ҩ CABINE : B59 (squatte cabine inoccupée)


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : coeur à prendre ♥
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: J'ai suivi mon frère dans son voyage vers l'Amérique, je suis aussi très curieuse et souhaite découvrir le monde.

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Dim 26 Juin - 21:36

La fête allait bon train dans le réfectoire de la seconde et de la troisième classes. Judith était quelques peu intimidée par tant de monde, elle qui n'avait pas l'habitude de s'adonner aux fêtes comme celle ci. C'est vrai qu'il y avait du monde, et assise près d'une poutre elle distinguait des seconde classe. On les reconnaissait grâce à leurs habits... Élégants sans trop l'être, ils n'avaient bien sur rien à voir avec les gens de première classe. Judith apercevait également des personnes de la troisième classe, dont certains qu'elle avait déjà aperçu à plusieurs reprises à bord. Les personnes de troisième classe sont quand à eux mal fagotés, on devine en les voyant leurs moyens limités ou quasi-inexistants. Judith n'était ni de seconde, ni de troisième classe. Elle se jugeait bien plus bas encore, car elle était montée à Southampton clandestinement. Sans billet ni passeport, sa présence sur le Titanic pouvait à tout moment être écourtée si elle se faisait remarquer par l'équipage. Elle devait donc rester la plus discrète possible. Elle devait donc veiller à ne pas se lier d'amitié avec les mauvaises personnes.

Assise là, entre la poutre et une table où était posé un verre de whisky, Judith en venait presque à regretter d'être montée à bord. Tous ces gens, cette musique folklore, ses rires à en donner mal à la tête... cela ne lui ressemblait tellement pas, elle qui passait ses journées à gribouiller dans son petit carnet de dessins, qu'elle gardait toujours avec elle. Elle avait prit place sur le Titanic il y a peu, et ne connaissait quasiment personne. Cette fête aurait pu être une occasion pour elle de connaitre des gens, mais elle était bien trop réservée pour oser venir parler à quelqu'un. Elle attendait donc ici, seule, en pensant à la famille qu'elle avait laissé en Biélorussie. Ses parents lui manquaient beaucoup, Judith avait tout quitté pour suivre clandestinement son frère Dimitri sur le Titanic. Dimitri avait découvert sa présence sur le paquebot, et ils n'avaient pas eu l'occasion de réellement s'expliquer à propos de cela... Judith savait que c'était une question d'heures ou de jours, ils finiraient bien par se croiser de nouveau dans les couloirs et il lui demanderait des explications. Judith redoutait ce moment.

Judith apercevait deux jeunes gens dans la foule. Ceux-ci semblaient discuter, sans doute qu'ils se connaissaient bien. C'était une jeune femme élégante, sans doute de seconde classe, et un jeune homme charmant dont il était difficile de deviner la classe dont il était issu. Judith savait qu'elle devait tout de même faire connaissance avec certaines personnes, pour éviter que l'on se pose des questions sur elle. Une fille restant seule dans son coin et ne parlant à personne finirait par attirer l'attention, et pourquoi pas les questions des passagers. Elle devait donc aborder quelqu'un. Et pourquoi pas ces deux jeunes gens au milieu de la foule ? Elle ne les connaissait ni d'Eve ni d'Adam, mais c'était pour elle une bonne occasion de rencontrer quelqu'un. Avec beaucoup de courage - et de peur aussi -, Judith s'approcha timidement d'eux.

    « Bonsoir. Hum... C'est une belle fête, n'est-ce pas ? »


Judith était au beau milieu de la salle, et elle sentait certains regards se poser sur elle. Elle n'y faisait pas attention, se contentait de sourire aux deux personnes qu'elle venait d'aborder difficilement. Ce qu'elle redoutait le plus, c'était qu'ils l'ignorent. Pour son premier soir à bord du Titanic, Judith voulait absolument éviter de s'humilier en public...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Lun 27 Juin - 10:12

L'inconnue n'eut pas le temps de répondre. C'est en arrivant sous la lumière que Clyde remarqua que cette inconnue n'en était pas une. Anteynara. La stupéfaction fut grande. Sans surprise, elle semblait tout aussi stupéfaite que le jeune homme. Et, qui plus est, elle était vêtue richement, contrairement au jour de leur rencontre, il n'y a pas si longtemps. Il ne comprenait pas. Faisait-elle partie d'une autre classe que celle qu'elle avait prétendu être ? « Clyde ? CE Clyde ? » Clyde fronça les sourcils, seul homme qui ne dansait plus dans toute la salle, l'air de celui qui ne saisissait pas.
    « Anteynara ? Mais, qu'est-ce que... Comment... comment se fait-il que vous êtes habillée ainsi ? »

Il se sentait presque trahi. Elle lui avait menti... Mais il ne se connaissaient pas si bien que cela, finalement ; il ne pouvait l'en blâmer d'avoir voulu s'amuser sans être jugée pour son argent, et cela en faisant semblant d'être moins riche qu'en réalité. Il soupira et, ne lui laissant pas le temps de répondre, il fit un geste de la main indiquant un "Je ne veux pas savoir". Il lui sourit mais, avant qu'il n'ait eu le temps de la reprendre par la main et l'entraîner à nouveau dans la danse, une fille qu'il ne connaissait pas s'approcha d'eux. Elle avait l'air jeune, moins de dix-huit ans en tout cas, et semblait être plus que gênée de les aborder. « Bonsoir. Hum... C'est une belle fête, n'est-ce pas ? ». Sans réfléchir, il fit un baise-main à cette charmante créature, oubliant un instant qu'il ne se trouvait plus avec des gens de la haute société -sauf, peut-être, Anteynara. Il se redressa, un peu gêné, mais eut tout de même la politesse de répondre gentiment à le jeune femme.
    « Belle fête, effectivement, mademoiselle. Mon nom est Clyde, et voici Anteynara. »


Dernière édition par Clyde N. Vanderbilt le Lun 27 Juin - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 241
Ҩ CRÉDIT : Lady Fame™
Ҩ ÂGE DU PERSO : 23 ans


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : célibataire mais amoureux
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: engagé par une riche famille pour écrire à propos du mari

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Lun 27 Juin - 11:31

A peine avait-il franchit le pas de la porte que Duncan était déjà assourdi par la musique qui s'en dégageait et les cris de joies des nombreuses personnes qui se trouvaient dans cette pièce. Car ce qu'il faut avant tout savoir à propos de Duncan, c'est qu'il n'est pas d'un naturel très festif, et qu'il préfère volontiers une balade au clair de lune sur la poupe du bateau à une soirée dansante avec des dizaines et des dizaines d'inconnus. La raison pour laquelle il se trouvait ici malgré tout, c'est tout simplement qu'il avait jugé qu'il était grand temps pour lui de se décoincer un peu, en se mêlant par exemple à la fête organisée au troisième pont, où il retrouverait des passagers de seconde classe, troisième classe et même quelques clandestins. Alors qu'il s'était finalement décidé à entrer, il eu subitement l'envie de ressortir. Mais Duncan prit sur lui et se força même à avancer vers la piste de danse. Oh il n'était certainement pas ici pour danser, non. Mais Duncan espérait tout de même rencontrer du monde ce soir, des gens avec qui il pourrait peut être faire connaissance, et pourquoi pas se lier d'amitié. Tandis qu'il cherchait à se repérer, il remarqua un petit groupe de personnes discutant. Un homme élégant, une femme splendide et élégante elle aussi, et une jolie demoiselle dont le visage lui rappelait vaguement quelque chose. Sans réfléchir plus longtemps, il s'approcha de ce groupe de personnes et entama les présentations.

« Bonsoir, mesdames, monsieur. Je me présente, je me nomme Duncan, Duncan Kingston. »

Il n'était pas dans son habitude de se présenter de la sorte à des personnes qu'il ne connaissait pas, mais ce soir Duncan avait décidé de sauter quelques étapes. Après tout, ce n'est certainement pas sa politesse qui lui permettrait de rencontrer du monde à cette fête. Visiblement prêt à s'amuser à cette soirée, il saisit un verre rempli d'un alcool qui ne lui disait rien, et trinqua en toute sympathie avec les personnes qui se trouvaient désormais à ses cotés.

« A nous, au Titanic, à cette traversée ! Puisse-t-elle se passer sans encombres. »

Là, il dirigea son vers en direction des trois personnes. Il ignorait si elles accepteraient de trinquer avec lui. Après tout, ils ne se connaissaient même pas il y a encore quelques instants. Quelle humiliation serait-ce de ne point recevoir de réponse, de devoir repartir sans avoir fait la moindre connaissance. Non, il ne pouvait concevoir que des gens aussi civilisés qu'il pensait en rencontrer sur ce paquebot puissent agir de la sorte. Alors il espérait vivement pouvoir trinquer, après quoi il danserait probablement, pour l'une des premières fois de toute son existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 70
Ҩ CRÉDIT : Psychozee
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : Très riche héritière, propriétaire d'hôtels et d'entreprises
Ҩ CABINE : D66


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Régler des affaires à New York

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Lun 27 Juin - 12:12

« Anteynara ? Mais, qu'est-ce que... Comment... comment se fait-il que vous êtes habillée ainsi ? » Antey se sentit mal tout à coup. Allons donc, elle était la championne des menteuses. En fait, elle était sans doute la plus grosse menteuse tout ce paquebot. Elle passait sa vie à mentir et à manipuler les gens. Mais sur le coup, elle ne savait pas quoi faire. Un tas d'excuses lui venaient, mais elle était sur un bateau, et tôt ou tard, Clyde finirait par connaitre la vérité sur ses origines. De plus, elle n'avait pas le cœur à lui mentir, elle s'était prise d'affection pour lui le soir où ils se sont connus, même si elle l'avouerait difficilement. Finalement, elle n'eut pas le temps de répondre. Une jeune fille les aborda alors. « Bonsoir. Hum... C'est une belle fête, n'est-ce pas ? » Elle avait l'air assez pauvre, et très timide. Anteynara devina tout de suite qu'elle voyageait seule, ça se voyait. Elle était très jeune, aussi... Antey lui sourit, tandis que Clyde s'abaissait pour lui faire un baise-main. Antey fut surprise, qu'est-ce qui lui prenait ? Mais peu importait. Le jeune homme la présenta, elle se contenta de sourire. Peu de temps après, un autre homme vint se joindre à eux. « Bonsoir, mesdames, monsieur. Je me présente, je me nomme Duncan, Duncan Kingston. » Elle sourit. Anteynara était heureuse de voir que les gens venaient vers elle. Elle pensa d'abord que venir dans une telle fête, vêtue de cette manière ferait fuir les autres. Mais non, pas du tout. Ils devaient la prendre pour une fille de seconde classe. Et ça ne la dérangeait pas vraiment. « Anteynara... » Elle avait prit cette habitude de ne donner que son prénom. Le nom d'Anteynara Anderson était connu. Il suffisait qu'une personne ayant un lien avec la haute société fasse le rapprochement. Mais elle ajouta son nom, hésitante, parlant plus bas que précédemment, après avoir marqué une pause. « Anderson » Elle tira sur sa cigarette, puis attrapa sa pinte de bière lorsque Duncan leva son verre. « A nous » Répéta-t-elle, le sourire aux lèvres, avant de boire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Comme une envie de guiguendélirer... ❞
Ҩ MOUETTES : 70
Ҩ CRÉDIT : <c>cyrine
Ҩ MOOD : dans la lune
Ҩ ÂGE DU PERSO : dix sept ans
Ҩ MÉTIER : Une voleuse qui rêve d'écrire des romans


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Vivre une aventure qu'elle pourra coucher sur le papier de son carnet

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Lun 27 Juin - 14:02

La musique s’élève et rythme les battements de mon cœur qui s'emballe, cognant violemment contre ma poitrine. La scène qui se déroule sous mes yeux me semblent familière et pourtant, je n'ai jamais participé à un événement de ce genre. Peut-être est-ce ainsi que je me représente les fêtes des pirates qui, à bord du Jolly Roger, s'abandonne l'espace d'une soirée à la chasse au garçons perdus. Quant à ses femmes, plus belles les unes que les autres, se sont des sirènes qui, pour une soirée seulement, ont troqué leurs jolies nageoires contre une paire de jambe. Même les fées sont de la partie, elles se sont faufiler dans une petite bulle de verre pour illuminer la pièce de leur merveilleuse lumière. Suis-je la seule à les voir? Un sourire vient se glisser sur mes lippes alors que je me laisse tomber contre les marches de l’escalier. Mes bras enlace les barreaux de la rambarde alors que je me perds à la contemplation de ses danses incandescentes et gracieuses qui s'éveillent loin des premières classes. Je regrette de ne pas avoir pris mon carnet, j'aurais tant de mots à inscrire sur ses pages blanches qui ne demandent qu'à être remplie. Je suis une petite spectatrice qui, les yeux pleins d'étoile, vit cet instant à travers eux. Les verres se cognent, s'alliant aux éclats de rire qui fusent à travers la pièce, créant une mélodie bien plus agréable que celle joué par les instruments. Je m'attarde sur l'accordéoniste qui, habilement, laisse couler ses doigts sur les touches de son instrument. Je soupire, admirative, j'aimerais tant savoir accomplir ce genre de prouesse, mais malheureusement, la vie en a décidé autrement et c'est un tout autre don qui m'a été donné. Je me lève finalement, laissant mes pas me guider dans la foule, je me faufile au milieu de ses gens, tous plus différent les uns que les autres. Je souris, rêveuse, m’imprégnant de cette ambiance. Mon cœur se gonfle de bonheur alors que paupières closes, je me laisse bercé par ce délicieux capharnaüm. Qui pourrais-je bien être lorsque je ré-ouvrirais mes orbes azures? Peu importe, je pourrais être celle qui me plaira d'être, tout simplement, ici, je suis exactement ce que je désir, je me façonne de la manière dont j'ai envie, après tout, ici, nulle ne me connait. Certes, ma façon de me tenir, mon accoutrement et mon langage me trahiront sans crier gare, mais l'imagination se chargera de faire le reste. Alors, qui suis-je? Je marche à l'aveuglette, sans heurter personne, ce qui relève du miracle, à moins que... Pouf. je me heurte à une silhouette imposante. J'ouvre les yeux. Mes paupières papillonnent. Je me retrouve en tête à tête avec un dos. Je marmonne quelques excuses, m'inclinant , les joues rosies par la confusion. Dis donc. Ce dos ne semble pas s’inquiète de mon sort. J'hausse vaguement les épaules et tourne les talons, me trouvant nez à nez avec un groupe d'inconnu, ils n'en sont qu'au présentation. Distraite et rêveuse, je les écoute tout naturellement, comme si je ne venais pas de m'imposer à eux. Je souris, lointaine, m'amusant à la contemplation de leur trait. Qui sont-ils? Je les écoute sans les comprendre, je leur invente une vie. Clyde. Anteynara. Duncan. Une inconnue qui, tout comme moi, n'a pas encore décliné son identité. Je la toise, sans la moindre gène, un sourire figée aux lèvres. Les mains sagement croisées derrière mon dos, je ne dis mot, me contentant d'être une curieuse spectatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je ne serai pas plus pauvre demain...
Ҩ MOUETTES : 567
Ҩ CRÉDIT : Morrigan
Ҩ MOOD : Savoure la vie
Ҩ ÂGE DU PERSO : 17 ans
Ҩ MÉTIER : sans emploi, artiste à ses heures
Ҩ CABINE : B59 (squatte cabine inoccupée)


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : coeur à prendre ♥
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: J'ai suivi mon frère dans son voyage vers l'Amérique, je suis aussi très curieuse et souhaite découvrir le monde.

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Lun 27 Juin - 15:59

La fête continuait, avec toujours plus de bruits, toujours plus de gens. Plus le temps passait, et plus Judith était mal à l'aise... Il y avait trop de gens autour d'elle, elle ne savait même plus à qui parler, à qui répondre, et qui s'adressait à elle. Après s'être invitée dans la conversation des deux jeunes gens, et après avoir fait part de son impression sur la fête qu'elle trouvait grandiose, le jeune homme lui répondit, en souriant. « Belle fête, effectivement, mademoiselle. Mon nom est Clyde, et voici Anteynara. » A ces mots, il lui baisa la main. Judith était encore plus mal à l'aise qu'elle ne l'était auparavant. Ce n'était pas tous les jours qu'un aussi beau jeune homme était si galant avec elle, ça non... Charmée, Judith sourit et baissa la tête. Elle avait déjà l'impression d'avoir gâché une conversation, et essaya de se faire quelque peu oublier.

Un jeune homme fort séduisant fit alors son entrée. Une entrée remarquée, de part l'aisance avec laquelle il aborda Clyda, Judith et la très élégante jeune femme dont Judith ne connaissait pas encore le nom. « Bonsoir, mesdames, monsieur. Je me présente, je me nomme Duncan, Duncan Kingston. » Ducan Kingston. Il devait probablement être issu de la seconde classe, c'est en tout cas ce que Judith pensa en le voyant. Un verra à la main, et le sourire aux lèvres, le jeune homme décida de porter un toast avec les personnes qu'il venait de rencontrer. « A nous, au Titanic, à cette traversée ! Puisse-t-elle se passer sans encombres. » Judith était très mal à l'aise, une nouvelle fois. Elle ne buvait pas d'alcool, et se contenta de faire un large sourire pour communiquer sa joie de discuter avec trois personnes aussi sympathiques... La très élégante jeune femme se présenta enfin. Judith admirait la façon dont elle s'exprimait, le charme raffiné de ses paroles, l'allure qu'elle avait. « Anteynara... » Après avoir dévoilé son prénom, la jeune femme fit une petite pause. Judith remarqua qu'elle semblait hésiter à révéler son nom de famille. « Anderson » Anderson ! Ce nom rappelait quelque chose à Judith, sans doute était-elle issue d'une riche famille, et sans doute était-elle une héritière. Une héritière... Judith n'en avait encore jamais côtoyé de si près, et il était difficile de ne pas remarquer la manière dont elle regardait Anteynara : on lisait dans ses yeux combien elle était impressionnée par cette belle jeune femme blonde. Ils portèrent tous un toast, et Judith leva un verra qu'elle ne but pas. Jamais, jamais elle ne boirait de l'alcool. Elle se jugeait bien trop jeune encore.

Il y avait une autre jeune fille, qui regardait la conversation timidement. Les mains croisées derrière le dos, écoutant la conversation tout en semblant rêveuse, cette jeune fille semblait avoir le même âge que Judith. En la voyant, Judith lui trouvait certains points communs avec elle-même : elle semblait tout aussi perdue, dans un monde qui ne semblait pas le sien. Une clandestine ? Elle ne semblait pas l'être, mais sans doute en troisième classe. Judith réalisa alors que le meilleur moyen d'aider cette jeune fille à prendre part à la conversation était de l'y inviter. Judith ne s'était même pas présentée, personne ne connaissait donc son nom.

    « Je suis désolée, je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Judith, Judith Voscovitch. »


Puis, tournée vers la jeune fille qui écoutait toujours la conversation, Judith sourit. Elle sourit pour mettre à l'aise la jeune fille, car Judith elle ne l'était pas du tout. A l'aise ? Comment être à l'aise avec tant de monde que l'on ne connait pas ? Cette jeune fille avait besoin comme Judith d'être mise à l'aise. Judith fit donc le premier pas.

    « Bonsoir ! Ne restez pas seule, mademoiselle. Je vous en pris, joignez-vous à nous. »


Judith aurait préféré tutoyer cette jeune fille qui semblait avoir le même âge qu'elle, mais devant des personnes de cette renommée, elle n'osa pas, de peur de paraitre mal éduquée, mal élevée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Savoir l'art de plaire ne vaut pas tant que savoir plaire sans art. ❞
Ҩ MOUETTES : 514
Ҩ CRÉDIT : © roxxtar
Ҩ MOOD : troublé
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : reporter - photographe
Ҩ CABINE : B017


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : volage
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Est le filleul du capitaine. désir de voyage.

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Mar 28 Juin - 8:44

Le Titanic ne pouvait rêver mieux comme capitaine que mon parrain. Il n'hésitait jamais à accorder le droit à quelconque membre de son équipage lorsque celui ci avait une idée - géniale, reconnaissons le, d'organiser une fête. La dernière que nous avions faites, je m'étais amusé à m'incruster parmi les premières classe. Comédien dans l'âme, qui l'eut cru, je n'avais pas hésité à séduire les belles bourgeoises. Même mariées, bien sûr. Seulement, les bonnes manières à table ou en compagnie les empêchent de s'amuser, telle est l'impression que j'avais eu. Ainsi, j'avais fini la soirée au coin d'un buffet, ma seule compagnie étant ma coupe de champagne mais même cet alcool était fade. Les riches ne savaient pas profiter de la vie, j'avais cette impression. Le seul point positif de cette soirée est que j'avais réussi à passer la nuit en première classe, auprès d'une charmante demoiselle dont le nom m'échappe. J'ai bien précisé que c'était en compagnie que les femmes étaient ennuyantes? Seul à seule, ça avait été bien différent...

Je prenais donc le chemin du troisième pont après avoir passé une bonne partie de la journée avec mon parrain, dans sa cabine de capitaine. Arrivé au réfectoire, un sourire fendit mon visage. Le musique entraînante me mettait de bonne humeur et ce soir, je me promettais de rester courtois. La mentalité de ces gens étaient différente, beaucoup plus chaleureux, ils n'hésitent pas à venir vous parler lorsque vous êtes seul. Ce sont ceux qui en ont le moins qui offrent le plus, j'étais parfaitement d'accord avec ce dicton populaire. Je m'engageais davantage au cœur de la foule, jusqu'au buffet, où je profitais de la gratuité - enfin, ça, je n'étais pas certain mais peu m'importait les représailles. Je mangeais quelques buffets en me servant un verre de vodka. Ce serait le seul, bon, peut-être un tout petit plus tard. Je tenais à garder en mémoire ce qu'il se passerait ce soir. C'est assez embarrassant, lorsque, le lendemain, une femme vous regarde avec des yeux de biche sans savoir la raison - bien que facilement imaginable, de son état à mon égard.

Je scrutais les environs à la recherche d'un visage connu. Je passais nonchalamment une main dans mes cheveux qui ne furent plus peignés ensuite alors que paradoxalement, je passais une main sur ma chemise pour la lisser parfaitement. Je soupirais, ne reconnaissant personne et je crois que j'étais vexé. Personne ne connaissait le filleul du capitaine. Ce n'était pas normal, j'avais droit à des privilèges. Et j'étais sûr que les gens profiteraient de mon statut pour faire de moi leur ami. Si ça pouvait leur faire plaisir, je n'étais pas obligé de les aimer, juste rester gentil, et poli dans la mesure du possible. Je souris à quelques demoiselles qui venaient se servir au buffet en levant mon verre en signe de salut. Et voilà, je replongeais, ce n'était pas le but de la soirée. Je voulais sortir de ma solitude et rencontrer plus grand monde qui, jusqu'alors, soit me détestait, soit ignorait l'énergumène que j'étais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yellow-tricycle.com
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 70
Ҩ CRÉDIT : Psychozee
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : Très riche héritière, propriétaire d'hôtels et d'entreprises
Ҩ CABINE : D66


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Régler des affaires à New York

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Mer 29 Juin - 11:08

Anteynara aurait pu vider son verre. Elle avait particulièrement soif, et il faisait une chaleur étouffante dans cette pièce. Pourtant, il faisait bien frais à l'extérieur. Elle tenta de se retenir, ce n'était pas vraiment la même personne entre ici, et l'Anteynara de première classe. Elle buvait, d'un trait, de grandes gorgées, sans aucune classe. Elle qui en général était pleine de classe naturelle... Elle termina finalement son verre. La jeune fille qui était avec eux regardait Anteynara. Cette dernière se sentit un peu mal à l'aise, mais elle adressa un petit sourire à la fille en question. Cette dernière avait un accent de l'Est. Elle venait peut-être de Russie. « Je suis désolée, je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Judith, Judith Voscovitch. » Anteynara avait vu juste, ce nom de famille renseignait bien sur les origines de la jeune femme. Il y avait aussi une autre jeune femme, brune et très jeune, qui elle restait à l'écart, se contentant de les écouter. Anteynara profita d'un moment d’inattention de la part des autres pour glisser ceci à l'oreille de Clyde. « Je suis désolée, je vous expliquerai. » Judith avait invité la brunette à se joindre à eux.

Le groupe de jeunes gens se trouvait au centre de la pièce. Ils étaient entourés par d'autres personnes qui buvaient ou dansaient. Des hommes attablés jouaient aux cartes, d'une façon différente de celle des première classe. Ce qui différait était la mise, par exemple. Quelques pièces, dans les ponts supérieurs, on misait des billets. Les parties des riches se faisaient dans le silence, le calme, ou avec quelques mots sur l'actualité. Ici, c'était le capharnaüm, les hommes parlaient fort, riaient, imbibés d'alcool. Puis il y avait quelques personnes, les solitaires invétérés, ou ceux qui n'étaient venus que pour voir comment c'était, les timides... Ceux qui restaient sur le côté à observer les gens, avec un verre à la main ou une clope. Le regard d'Anteynara s'arrêta sur un homme. Elle lui donnait entre 23 et 25 ans. Elle l'avait déjà vu quelque part, mais l'endroit en lui revenait pas. Lors d'un dîner en première classe ? Sur le pont ? Elle le fixa un long moment, le regardant droit dans les yeux. Un sourire en coin prit place sur ses lèvres tandis que ses yeux brillants regardaient le jeune homme avec insistance. Elle tira sur sa cigarette sans le quitter du regard... Elle l'avait déjà vu quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 241
Ҩ CRÉDIT : Lady Fame™
Ҩ ÂGE DU PERSO : 23 ans


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : célibataire mais amoureux
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: engagé par une riche famille pour écrire à propos du mari

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Mer 29 Juin - 12:15

La soirée s'annonçait agréable. Duncan se trouvait maintenant en très bonne compagnie, avec des femmes splendides et un homme tout à fait charmant à ses cotés. Cela le changeait des personnes qu'il était habitué à fréquenter à Aberdeen. Là bas, peu de gens lui adressaient la parole, et pour ceux qui le faisaient, ils n'étaient en rien comparable au monde que Duncan pouvait côtoyer à bord du Titanic. Il s'agit de deux mondes totalement différents.
Duncan observait longuement la jeune fille qui avait dit, quelques minutes auparavant :

« Je suis désolée, je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Judith, Judith Voscovitch. »

Duncan se souvenait. Il se rappelait désormais de l'identité de la jeune fille, puisqu'il l'avait déjà vu auparavant. Judith, oui, bien sûr. C'était évidemment la jeune fille qu'il avait rencontré sur le pont, le soir où il remarqua la solitude qui s'était emparée d'elle. Cette nuit là, il comprit que la jeune fille était clandestine et ils parlèrent tous les deux. Il promit à la jeune Judith de couvrir son secret, il lui promis de ne jamais la dénoncer. Duncan est un homme de parole. Lorsqu'il dit quelque chose, il s'y emploie sérieusement. Pour le moment, il décida de ne point adresser la parole à Judith, craignant de la mettre mal à l'aise. Alors il la regarda simplement de temps en temps, un sourire au coin des lèvres, pour l'assurer de sa sympathie.

Duncan remarqua que Judith observait une autre jeune fille, semblant timide et qui n'osait pas se joindre à la conversation. Judith fit d'ailleurs le premier pas et invita la jeune femme à se joindre à la conversation. Cela n'était pas évident dans le coin peu lumineux ou se trouvait la jeune fille tout à l'heure, mais cela lui saurait aux yeux désormais. C'était Juliette. Juliette Twist. Duncan n'avait pas tout de suite reconnu le visage de cette charmante demoiselle, qu'il considère à juste titre comme sa petite sœur, et avec qui il partage son amour de la Littérature. Il prit soudain la décision d'avancer vers Juliette et de lui faire une étreinte amicale. Là dessus, il lui dit :

« Juliette, comment vas-tu ? Je ne t'avais pas vu depuis l'autre soir. Tu es plus belle chaque jour, tu sais. »

Il souriait à la demoiselle, ainsi qu'aux autres personnes qui se trouvaient autour de lui. Il les appréciait tous autant qu'ils sont. Il aimait cette soirée, avoir fait des rencontres, avoir retrouver des connaissances, pouvoir boire sans craindre d'être mal vu... Oui, Duncan appréciait vraiment cette soirée. Buvant une nouvelle gorgée de son verre, son regard s'arrêta sur Anteynara, la charmante jeune femme dont il avait fait connaissance plus tôt dans la soirée. Ce n'était pas sa beauté qui l'intéressait à ce moment précis, quoi qu'elle soit véritablement magnifique selon lui, mais la manière qu'elle avait de regarder le jeune homme qui se trouvait non loin de la conversation. Il avait remarqué la manière fixe dont elle le regardait, le sourire qu'elle tentait sans doute de retenir, la brillance de ses yeux... Il était évident que cet homme provoquait chez Anteynara une émotion non négligeable, bien que Duncan ne sache pas exactement comment interpréter la réaction de la jeune femme. Elle avait probablement reconnu cet homme qu'elle avait vu quelque part ailleurs auparavant. Duncan décida d'inviter le jeune homme à se joindre à eux, ne serait-ce que pour le sortir de sa solitude, et pourquoi pas pour examiner de nouveau la réaction de la jolie Anteynara. Cela n'avait rien de mal élevé, c'était simplement un peu de curiosité mal placée. Sur ce, il fit un grand signe au jeune homme, et lui lança à travers la pièce :

« Mon cher, venez donc vous joindre à nous. Ne restez pas dans votre coin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Savoir l'art de plaire ne vaut pas tant que savoir plaire sans art. ❞
Ҩ MOUETTES : 514
Ҩ CRÉDIT : © roxxtar
Ҩ MOOD : troublé
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : reporter - photographe
Ҩ CABINE : B017


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : volage
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Est le filleul du capitaine. désir de voyage.

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Mer 29 Juin - 13:13

Je continuais d'observer la foule alors que mon regard se posa un instant sur un groupe d'hommes qui jouait aux cartes. Le tapis était déployé sur la table et les jetons empilés cliquetaient de temps en temps lorsque chaque joueur en balançait au centre du jeu, provoquait un capharnaüm entre eux. Le poker était bien une chose que je n'avais jamais tenté pour m'enrichir. J'avais bien trop peur de perdre le peu de biens que je possédais mais l'idée était tentante et me promis de rencontrer un passager friand de jeux d'argent qui pourrait m'apprendre. J'avais eu vent que certains avaient gagné leur place à bord du Titanic en jouant à toutes sortes de jeux, ou gagnants des paris tous plus étonnants les uns que les autres. Pensif, je scrutais les alentours, buvant de temps en temps une gorgée de mon verre de vodka tout en saluant quelques demoiselles qui attiraient mon regard. Même en seconde et troisième classes les femmes savaient se tenir. Je les trouvais plus belles, plus natures et de plus, étaient souvent plus libres.

Je piquais une nouvelle bouchée sur le buffet avant de porter mon regard sur une jolie blonde d'allure agréable dont je remarquais rapidement l'intérêt qu'elle me portait. Je m'essuyais rapidement la bouche avec une serviette en papier, d'un geste appliqué et sophistiqué avant de lui sourire d'un air charmeur, levant légèrement mon verre pour la saluer. Je passais nonchalamment ma main dans mes cheveux mais les plaquais à nouveau en arrière d'un revers de main. Je souris un peu plus, plongeant mon regard dans celui de la belle demoiselle. Si elle voulait jouer au jeu de la séduction, j'étais partant, c'était mon jeu préféré, celui où je me sentais aussi le plus à l'aise. Je bus une nouvelle gorgée de mon verre et inconsciemment - ou presque - je me servis un nouveau verre, en faisant sauter le bouchon d'une façon décidé sans la lâcher du regard, charmeur et amusant. Je voulais la faire rire. Et rougir. Je regardais rapidement qui l'accompagnait. Elle était entourée d'un petit groupe, et, ce fut avec surprise que je découvris Judith, la petite qui m'avait découvert en train de dessiner.

Le grand brun qui les accompagnait leva son verre à mon intention et je fus étonné, mais sourit un peu plus, ravi que l'on porte une attention particulière. « Mon cher, venez donc vous joindre à nous. Ne restez pas dans votre coin. » Je fis l'étonné, regardais autour de moi, avant de sourire, dévoilant mes dents parfaitement blanches et soignées en avançant vers eux. Pitié que la petite ne se jette pas sur moi et me martèle de questions comme elle avait eu la mauvaise idée de faire l'autre jour sur le pont, alors que je m'accordais un moment de répit et de solitude.

    « Bonsoir, c'est très aimable à vous, dis-je en tendant la main qui m'avait gentiment convié à son petit groupe.Judith..., décrétai-je sur un ton un peu plus las en me tournant vers elle. Tu vas bien, depuis l'autre jour? Tes dessins avancent? » demandai-je, poliment pour être courtois.


Mon attention se porta néanmoins rapidement vers la belle demoiselle avec qui j'avais joué le jeu du regard séduisant. Je n'attendis pas la réponse de Judith et pris juste le bout des doigts de la jolie blonde entre mon pouce et mon index, tel un frôlement et déposais un baise-main sur le dessus de sa peau blanche et douce.

    « Mademoiselle, la saluai-je, en m'inclinant légèrement. Bien que je sois dans la salle non réservée aux première classes, je me disais que ce genre de bonne manière faisait toujours rougir les dames de plaisir. À qui ai-je l'honneur? demandai-je poliment, pour engager la conversation. Oh, veuillez bien pardonner mon impolitesse. Je ne me suis pas présenté. Lewis Hudson, filleul du capitaine. »


Un sourire fier se dessina sur mes lèvres alors que je regardais à tour de rôle le jeune homme mais attardais mon regard sur la charmante demoiselle. Judith le savait déjà, mais j'étais toujours fier et vantard, il fallait l'avouer, de prononcer haut et fort mon statut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yellow-tricycle.com
avatar

Je ne serai pas plus pauvre demain...
Ҩ MOUETTES : 567
Ҩ CRÉDIT : Morrigan
Ҩ MOOD : Savoure la vie
Ҩ ÂGE DU PERSO : 17 ans
Ҩ MÉTIER : sans emploi, artiste à ses heures
Ҩ CABINE : B59 (squatte cabine inoccupée)


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : coeur à prendre ♥
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: J'ai suivi mon frère dans son voyage vers l'Amérique, je suis aussi très curieuse et souhaite découvrir le monde.

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Mer 29 Juin - 13:59

Les minutes passaient, et Judith était progressivement mise à l'aise par les personnes avec qui elle discutait depuis un bon moment maintenant. Elle les connaissait à peine, mais les appréciait déjà. Après s'être retiré un poids énorme en osant se présenter à ces personnes, elle regardait maintenant Duncan qui, l'allure plus qu'avenante, avait abordé la jeune fille dont Judith ne connaissait pas le prénom. Enfin, désormais elle le connaissait, car celui ci semblait la connaitre. Sans doute une rencontre fortuite à bord du Titanic... « Juliette, comment vas-tu ? Je ne t'avais pas vu depuis l'autre soir. Tu es plus belle chaque jour, tu sais. » Elle constate avec plaisir que la jeune fille n'était pas seule, qu'elle avait quelqu'un avec qui parler, et ce quelqu'un qui s'avérait être Ducan était plus que sympathique.

Il était également difficile de ne pas remarquer la présence d'un jeune homme, près du buffet. Judith le vit d'abord de dos, puis il se retourna. Incroyable !! C'était Lewis ! Le jeune homme que Judith avait rencontré l'autre jour sur le pont. Lewis, comme Judith, dessinait. Elle avait été fortement intéressée par ce jeune homme qui au premier abord ne semblait pas fortement amical. Elle avait bien vu que ses questions l'autre jour l'avaient plus qu'embarrassé. Judith était comme ça, quand elle le voulait elle pouvait se montrer particulièrement bavarde. Difficile à croire en la regardant, toute timide et refermée sur elle même. Duncan avait lui aussi remarqué Lewis, et Anteynara aussi d'ailleurs... Entre eux, il y avait clairement un jeu de séduction que personne ne pouvait ne pas voir. Même Judith, pour qui la séduction ne veut pas dire grand chose, n'avait pu s'empêcher de remarquer que Lewis et Anteynara se regardaient, étrangement. Ce petit jeu n'échappa pas non plus à Ducan . Celui ci semblait d'ailleurs très joueur, comme s'il voulait inviter Lewis dans la conversation juste pour voir la réaction qu'aurait Anteynara. Quel sadique, ce Duncan. C'est donc avec raffinement et toujours beaucoup d'aisance qu'il invita Lewis à les rejoindre. « Mon cher, venez donc vous joindre à nous. Ne restez pas dans votre coin. » Lewis sembla presque étonné qu'on l'invite à rejoindre le groupe, puis il s'avança tout en souriant. Judith lui sourit, contente de le revoir. A vrai dire, elle le croisait de temps en temps, et ce soir elle avait l'occasion de discuter avec lui. Judith l'appréciait bien, même si elle avait conscience qu'elle était peut être un peu trop indiscrète parfois. « Bonsoir, c'est très aimable à vous, s'exclama-t-il, avant de tourner la tête vers Judith. Judith..., tu vas bien, depuis l'autre jour? Tes dessins avancent? » Judith lui fit un grand sourire, mais elle avait remarqué le changement de ton lorsqu'il s'adressa personnellement à elle.

    « Très bien Lewis. Je suis ravie de te voir ! Mes dessins avancent, oui... »


Puis Lewis se tourna vers Anteynara, qui décidément ne laissait pas les mâles indifférents ce soir. Il est vrai que sa beauté déchainait les passions. « Mademoiselle, à qui ai-je l'honneur? lui demanda-t-il poliment. Oh, veuillez bien pardonner mon impolitesse. Je ne me suis pas présenté. Lewis Hudson, filleul du capitaine. » Ce Lewis, il fallait toujours qu'il expose son rang aux yeux de tous. Judith n'était plus surprise, elle commençait à le connaitre, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 241
Ҩ CRÉDIT : Lady Fame™
Ҩ ÂGE DU PERSO : 23 ans


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : célibataire mais amoureux
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: engagé par une riche famille pour écrire à propos du mari

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Mer 29 Juin - 15:21

Lorsque le jeune homme vint rejoindre le petit groupe qui discutait, Duncan eut le sentiment d'avoir fait une bonne action. Lui même n'avait que trop connu la solitude, alors quel bien cela lui fit d'aider quelqu'un à en sortir. De plus, ce jeune homme s'avérait être tout à fait charmant. C'est avec une grande politesse que ce garçon rejoint le petit groupe, ce qui ne faisait que renforcer la satisfaction de Duncan à ce moment précis.

« Bonsoir, c'est très aimable à vous » adressa le jeune homme à Duncan.

Les deux hommes se serrèrent la main. Duncan fut ensuite étonné de voir que l'homme en question connaissait Judith puisqu'il lui adressa :

« Judith ... Tu vas bien, depuis l'autre jour? Tes dessins avancent? »

Décidément, cette petite demoiselle connaissait plus de monde que Duncan l'aurait pensé. Ce qui est étrange quand on sait qu'elle a un secret à protéger et que toute connaissance qui ne serait pas de confiance risquerait de lui attirer des ennuis. Mais Duncan se réjouissait bien évidemment que la petite Judith se soit fait des connaissances. Il ne pouvait être que content pour elle. Par ailleurs, Duncan devait être dans un bon jour aujourd'hui mais qu'une nouvelle fois, il ne lui échappa pas qu'une certaine alchimie se faisait entre deux êtres... En effet, il lui paraissait presque évident que la jeune et timide Judith était très admirative, voire un peu plus, du bel homme qui venait de faire son entrée dans le petit cercle. Cela ne pouvait rien présager de bon de l'avis de Duncan, tout d'abord parce qu'elle s'avère être mineure et qu'il est très peu probable qu'il en soit de même pour le jeune homme... et également parce qu'une relation amoureuse est probablement la dernière chose dont elle aurait besoin dans sa situation pour le moins irrégulière.

Mais il n'échappa pas non plus à Duncan que le jeune homme était d'avantage intéressé par la jolie Anteynara, celle là même qui, quelques instants plus tôt, avait elle aussi manifesté une certaine attirance pour le jeune homme. Loin de Duncan l'envie de jouer les entremetteurs ce soir, alors il préféra changer de sujet.

Duncan n'est pas de ceux qui dansent aisément. Il s'avère être un peu coincé, peu libéré et garde en lui la honte que lui avait insufflée la fois où il avait dansé dans le petit bistrot de son quartier et où ses pas étaient tellement mauvais que les boissons des cliens n'étaient pas restées très longtemps sur le comptoir ... Mais qu'importe ! Il allait danser. C'était une belle soirée, et elle n'en serait que plus belle encore si il décidait de se lâcher légèrement. C'est donc sur cette réflexion dont il se félicitait tout particulièrement au fond de lui que Duncan avança en direction de la jeune Judith.

« Et bien ... que dirais-tu de m'accorder une danse, mademoiselle ? »

Oh bien sûr cela n'avait rien des danses traditionnels des salons de première classe, mais cette musique était si entraînante qu'on ne pouvait pas lui reprocher d'avoir envie de se déhancher un petit peu. Après tout, ce ne serait pas une soirée pleinement réussie si tout le monde restait statique, un verre à la main, en regardant les autres danser. Il y a des fois dans la vie où prendre des initiatives s'impose à nous. Et Duncan venait d'en prendre une justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je ne serai pas plus pauvre demain...
Ҩ MOUETTES : 567
Ҩ CRÉDIT : Morrigan
Ҩ MOOD : Savoure la vie
Ҩ ÂGE DU PERSO : 17 ans
Ҩ MÉTIER : sans emploi, artiste à ses heures
Ҩ CABINE : B59 (squatte cabine inoccupée)


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : coeur à prendre ♥
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: J'ai suivi mon frère dans son voyage vers l'Amérique, je suis aussi très curieuse et souhaite découvrir le monde.

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Mer 29 Juin - 17:12

La fête allait bon train, la musique entrainante attirait les passagers qui étaient maintenant nombreux à s'adonner aux joies de la danse. Tandis que certains préféraient rester à leur table pour discuter entre amis ou pour faire connaissance, d'autres comme Duncan avaient une profonde envie de danser. Il fallait lui reconnaitre cela : Duncan était non seulement un jeune homme sympathique et charmant, il savait aussi s'amuser. Difficile, en le voyant, de l'imaginer si entreprenant. Toujours souriant, Judith le soupçonnait d'avoir un certain succès auprès des demoiselles... Il lui avait d'ailleurs vaguement parlé d'une jeune femme, Constance... il ne lui en avait pas dit d'avantage, mais Judith avait sentit que cette jeune femme comptait pour lui. Judith quant à elle n'était pas de celles qui recherchaient l'amour sur le plus grand paquebot du monde. Elle n'était pas là pour vivre de petits amourettes ou de folles passions, mais bel et bien pour enfin quitter la misère dans laquelle elle avait trop longuement vécut.

Duncan était décidément d'humeur festive ce soir. Judith le connaissait encore trop peu, et découvrait peu à peu sa personnalité. Elle fut étonnée de le voir si joyeux, et si décontracté. Si Judith avait tenté tant bien que mal de dissimuler son mal-être depuis le début de la soirée, Duncan en revanche était tout à fait à l'aise et tout le monde s'en rendait compte. Il fallait voir le regard de ces dames, elles le dévoraient littéralement des yeux. Duncan avait du charme, c'était indéniable, et les femmes n'étaient de toute évidence pas insensibles à ses charmes. Toujours très entreprenant et sur un ton enjoué, Duncan s'avança d'un pas décidé en direction de Judith. Là, il la regarda fixement dans les yeux tout en lui adressant un de ces fameux sourires dont il avait le secret. « Et bien ... que dirais-tu de m'accorder une danse, mademoiselle ? » C'était venu de là où on ne l'attendait pas. Une danse ? Avec Duncan ? Judith se demanda d'abord si c'était une bonne idée, car tout de même le jeune homme était plus âgé qu'elle, et sa mère lui avait toujours dit de ne jamais se laisser approcher par les hommes trop entreprenants. Oh ! Ce n'était pas tous les soirs qu'un charmant jeune homme invitait Judith à danser. Se souvenait-elle d'ailleurs d'une seule fois où un garçon l'avait invitée à danser ? Non, car ça ne s'était jamais passé. Une danse, il n'y avait rien de mal à ça. Judith ne pouvait refuser, car Duncan s'était montré très sympathique tout au long de la soirée avec Judith.

    « Ce sera avec grand plaisir ! Dansons ! »


Judith se surprit elle même à prendre la main de Duncan et à l'entrainer au milieu de la salle. Il y a avait beaucoup de monde en train de danser, et la musique folklore donnait réellement envie de danser. Judith n'était pas une danseuse expérimentée, et cela pouvait facilement se remarquer car la danse était particulièrement rapide. Judith était de plus en plus perdue dans ses pas, tellement perdue qu'elle en perdit l'équilibre. Elle trébucha et se retrouva allongée à terre... Judith se releva difficilement, elle ne s'était pas faite mal mais la chute en elle même s'est avérée violente. Une fois relevée, elle se tourna vers Duncan, pour s'excuser d'avoir gâché la danse qu'il lui avait si gentiment proposé.

    « Je suis désolée. Excusez-moi Duncan. C'est tout moi, je dois toujours tout gâcher... Ma maladresse me joue parfois de bien vilains tours, vous en conviendrez... »


Judith ne pouvait dissimuler la honte qu'elle ressentait. Si les passagers pour la plupart continuaient de danser, beaucoup d'autres avaient assisté à sa chute et certains mêmes avaient aux lèvres un sourire moqueur. Judith baissait la tête, et à ce moment précis elle eut la très forte envie de quitter la salle... Elle resta, par respect pour Duncan, dont elle avait gâché la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 70
Ҩ CRÉDIT : Psychozee
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : Très riche héritière, propriétaire d'hôtels et d'entreprises
Ҩ CABINE : D66


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : Célibataire
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Régler des affaires à New York

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Mer 29 Juin - 19:56

Anteynara était le genre de fille à avoir plusieurs facettes bien distinctes. Elle pouvait être adorablement gentille et accueillante, pour ensuite devenir moqueuse et garce sur les bords. Ce soir-là, Antey était plutôt de bonne humeur. Elle accueillait les gens à bras ouverts dans leur petit cercle. Elle était pour l'instant bien trop occupée à regarder ce jeune homme, et elle ne s'aperçut pas du tout de la présence de Juliette, ni du fait que Duncan et elle se connaissaient. Anteynara n'était pas vraiment discrète, mais elle s'en fichait. Elle n'avait pas de réputation à préserver dans cette partie du paquebot. Elle aimait les hommes, voilà tout. Même la haute société le savait. Le regard observateur qu'elle lui lançait se transforma peu à peu en regard séducteur. Il était vraiment... Il lui plaisait à vrai dire. Elle ne se souvenait pas de qui il était, mais il lui plaisait. Un jeu s'installa entre eux. C'était flagrant, mais terriblement excitant. Antey avait l'habitude de ce genre de choses. Elle était à l'aise avec la séduction. Mais Duncan eut la bonne idée d'inviter ce mystérieux inconnu à les rejoindre, ce qui fit sourire Antey encore plus qu'elle ne le faisait déjà. « Mon cher, venez donc vous joindre à nous. Ne restez pas dans votre coin. » Il se joignit à eux, serra la main de Duncan, et adressa quelques mots à la petite Judith, qu'il connaissait apparemment. Il reporta alors son attention sur Anteynara qui n'attendait que ça. Sa curiosité maladive la poussait clairement à en vouloir plus, histoire de voir quelle direction pourrait bien prendre ce début de relation... Il se saisit de sa main et y déposa un baiser. La cigarette entre les lèvres, Anteynara se contenta de lever un sourcil, avec une légère condescendance. C'était plus un jeu qu'autre chose. « Mademoiselle... À qui ai-je l'honneur? ... Oh, veuillez bien pardonner mon impolitesse. Je ne me suis pas présenté. Lewis Hudson, filleul du capitaine. » Le sourcil haussé, elle continuait de le fixer, un léger sourire dessiné sur ses lèvres rosées. Elle n'était pas le genre de fille à rougir devant un homme, ou à tomber sous son charme après quelques belles paroles et des gestes de galanterie. Ça éveillait sa curiosité, et Antey ne demandait qu'à en voir plus. Filleul du capitaine... Il avait l'air d'être un homme vantard. Mais elle ne pouvait pas le lui reprocher, elle et son égocentrisme légendaire. L'avait-elle déjà croisé lors d'un dîner ? S'il était en effet le filleul du capitaine, c'était plausible. Elle répondit, sourire aux lèvres. « Monsieur le filleul du capitaine, je me nomme Anteynara Anderson, riche héritière et femme d'affaires new-yorkaise, possédant plusieurs hôtels à travers l'Amérique, ainsi que des entreprises familiales. » Antey avait laissé tomber la discrétion. Ça valait peut-être le coup de prendre ce risque. Elle n'en savait pas grand chose, mais elle aimait prendre des risques. En fait, c'était sa grande passion. Pendant ce temps, Duncan et Judith étaient partis danser. Malheureusement pour elle, la jeune fille chuta. Elle semblait aller bien, ce qui rassura Antey. Mais plusieurs personnes la fixaient en souriant, se moquant. Autour d'elle, les gens s'étaient écartés, avaient arrêté de danser pour la fixer. Dans un grand élan de bonté, Anteynara dit, assez fort pour qu'on l'entende. « Ne la regardez pas tous comme ça. Le parquet est glissant, et avec des chaussures neuves, c'est difficile de danser. De plus, elle ne serait pas tombée si vous tous aviez eu un minimum de contrôle sur vos jambes. Je suis sûre que l'un de vous lui a fait un croche-pied. » Les gens se dispersèrent alors et reprirent leurs discussions. Antey, elle, reporta toute son attention sur Lewis, n'attendant pas de remerciement de la part de Judith. Elle devait bien faire sa bonne action quotidienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 241
Ҩ CRÉDIT : Lady Fame™
Ҩ ÂGE DU PERSO : 23 ans


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : célibataire mais amoureux
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: engagé par une riche famille pour écrire à propos du mari

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Mer 29 Juin - 20:40

Lorsque Duncan proposa à Judith de lui accorder une danse, le jeune homme avait pour crainte un refus de la part de la demoiselle. Elle aurait très bien pu dire non et, bien que cela n'aurait en aucun cas entaché leur relation complice, Duncan en aurait été profondément blessé. Mais, par chance pour lui, Judith accepta de lui accorder quelques pas de danses. Les deux jeunes gens s'installèrent donc sur la piste de danse et commencèrent à danser. Duncan réalisa bien évidemment que la jeune fille n'était pas tellement à l'aise à l'idée de danser au milieu d'inconnus et que la présence même d'une foule autour d'elle devait renforcer sa paranoïa. Mais Duncan était bien décidé à changer les idées de Judith. Tout en dansant, il lui souriait, en jetant quelques coups d'œil furtifs à Anteynara et au jeune homme venu se joindre à eux, afin de garder un œil curieux sur la discussion. Mais alors que Duncan jeta un de ces coups d'œil en direction des deux protagonistes, il n'eut pas le tendre de réaliser que Judith s'était pris les pieds dans quelque chose qui lui fit perdre spontanément l'équilibre. Les choses allèrent d'ailleurs si vite que le jeune homme n'eut même pas le temps de la rattraper. En temps normal, et si il n'avait pas été distrait, il aurait probablement pu la rattraper à temps avant qu'elle ne heurte le sol. Mais, malheureusement, la légèreté de la demoiselle avait visiblement accéléré sa chute. Judith se retrouva donc à terre, après une chute qui semblait assez violente. La jeune fille se releva ensuite pour lui présenter des excuses.

« Je suis désolée. Excusez-moi Duncan. C'est tout moi, je dois toujours tout gâcher... Ma maladresse me joue parfois de bien vilains tours, vous en conviendrez... »

Duncan fut tellement surpris par cette chute inattendue qu'il en avait perdu tout sens du langage pendant quelques minutes. A ce moment précis, plusieurs sentiments l'habitaient : la crainte que la jeune fille se soit fait mal en tombant, la colère envers ceux qui osaient s'en moquer, ainsi que la tristesse qu'elle se sent obligée de s'excuser auprès de lui pour une chose totalement humaine et dont elle n'a pas besoin de s'excuser. Alors qu'il s'apprêtait à lui dire quelques chose, il fut coupé par Anteynara, la charmante jeune femme qui discutait avec le nouvel arrivant, qui s'adressa haut et fort aux personnes présentent dans la salle :

« Ne la regardez pas tous comme ça. Le parquet est glissant, et avec des chaussures neuves, c'est difficile de danser. De plus, elle ne serait pas tombée si vous tous aviez eu un minimum de contrôle sur vos jambes. Je suis sûre que l'un de vous lui a fait un croche-pied. »

Duncan fut surpris de la spontanéité avec laquelle la jeune femme s'était adressée à la foule. Il trouva son attitude bienveillante et généreuse envers Judith. Lui même n'aurait probablement pas eu le cran de dire à toutes ces personnes que leur attitude était méprisante. Mais elle, si.

Duncan reprit ses esprits quelques secondes plus tard. Puis, il se pencha vers la jeune fille qui se trouvait à quelques têtes en dessous de lui, et commença à frotter ses vêtements afin d'enlever tout résidu possible de saleté du à cette vilaine chute.

« Oh Judith ... tu es sûr que tu vas bien ? Cette chute était ... violente tout de même. »

Il remarqua que la demoiselle s'était malencontreusement ouvert le coude en tombant. Il observa la plaie quelques instants avant d'en déduire qu'elle n'était pas d'une grande gravité, mais qu'il faudrait malgré tout la soigner. Il jeta un regard bienveillant sur la jeune fille, encore un peu choquée par cette regrettable mésaventure, puis il l'attira vers une table et la fit s'assoir sur une chaise. Duncan prit ensuite une serviette propre et de l'eau afin de nettoyer la plaie.

« Bon... ça devrait arrêter de saigner d'ici une ou deux minutes. Mais tu devrais tout de même aller voir à l'infirmerie. Peut être qu'ils te donneront un pansement. »

Duncan se sentait assez responsable de ce qui venait d'arriver à Judith. La pauvre avait accepté son invitation à danser, et le tout s'était soldé par une violente chute, avec en prime une légère humiliation pour la demoiselle. Elle ne méritait pas ça. Non, absolument pas. Duncan s'adressa à nouveau à la jeune femme, l'air coupable cette fois-ci :

« Écoutes, Judith. Je suis navré. C'est moi qui t'ai incité à venir danser. Je n'aurai pas du. Je sais que tu as tendance à être déstabilisée par la foule. Pardonne moi. Ça partait d'un bon sentiment, vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je ne serai pas plus pauvre demain...
Ҩ MOUETTES : 567
Ҩ CRÉDIT : Morrigan
Ҩ MOOD : Savoure la vie
Ҩ ÂGE DU PERSO : 17 ans
Ҩ MÉTIER : sans emploi, artiste à ses heures
Ҩ CABINE : B59 (squatte cabine inoccupée)


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : coeur à prendre ♥
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: J'ai suivi mon frère dans son voyage vers l'Amérique, je suis aussi très curieuse et souhaite découvrir le monde.

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Mer 29 Juin - 22:21

La foule s'était empressée autour de Judith, qui était plus que mal à l'aise. La chute en elle même avait été une humiliation, et les moqueries qui s'en suivirent n'arrangeaient pas le moral de la jeune fille. Elle ne s'était pas encore relevée, car elle n'osait pas affronter le regard des passagers. Judith se rendait compte à quel point certaines personnes pouvaient cruellement manquer de compassion. Toutes ces personnes auraient pu l'aider au lieu de la moquer, mais ils n'ont rien fait. Judith leur en voulait un peu tout de même, mais décidait de ne pas s'attarder sur leur réaction. Anteynara quant à elle, avait assisté à la chute de Judith et était témoin des moqueries des passagers... Puis, à haute voix, elle fit entendre son mécontentement. « Ne la regardez pas tous comme ça. Le parquet est glissant, et avec des chaussures neuves, c'est difficile de danser. De plus, elle ne serait pas tombée si vous tous aviez eu un minimum de contrôle sur vos jambes. Je suis sûre que l'un de vous lui a fait un croche-pied. » Elle avait parlé si fort que tous les passagers s'étaient pendant un instant arrêté de danser. Puis ils retournèrent à leurs occupations. Anteynara se montra particulièrement solidaire, ce qui toucha profondément Judith. Mais celle ci n'eut pas le temps de l'en remercier, car Anteynara avait déjà de nouveau les yeux fixés sur Lewis. Judith s'en réjouissait, et les trouvaient attendrissants.

Duncan quant à lui, avait lui aussi assisté à la scène. Il avait sans doute du mal à réaliser ce qui venait de se produire, mais une fois ses esprits retrouvés, il frotta les vêtements de Judith pour y retirer les résidus qui s'y étaient collés suite à la chute. « Oh Judith ... tu es sûr que tu vas bien ? Cette chute était ... violente tout de même. » Duncan s'inquiétait, visiblement, pour Judith. Une telle attention lui allait droit au cœur et elle lui sourit. Duncan constata également que Judith s'était très légèrement blessé. En effet, son coude s'était ouvert, mais sans grande gravité aucune. Judith se leva finalement, aidée de Duncan qui la conduisit à une table où il la fit s'assoir. « Bon... ça devrait arrêter de saigner d'ici une ou deux minutes, lui dit-il tout en nettoyant sa plaie. Mais tu devrais tout de même aller voir à l'infirmerie. Peut être qu'ils te donneront un pansement. » L'attention que lui portait Duncan la touchait beaucoup, vraiment. Il était vraiment adorable de s'en faire autant pour elle, alors qu'ils ne se connaissaient pas encore très bien. D'un air responsable, presque coupable, Duncan surenchérit avant même que Judith ne puisse le remercier de tout ce qu'il faisait pour elle... « Écoutes, Judith. Je suis navré. C'est moi qui t'ai incité à venir danser. Je n'aurai pas du. Je sais que tu as tendance à être déstabilisée par la foule. Pardonne moi. Ça partait d'un bon sentiment, vraiment. » Duncan se sentait en plus de cela responsable de sa chute ? Il n'y était pour rien, et Judith ne voulait pas qu'il s'accuse pour quelque chose qui ne lui était pas du tout dû. Judith lui prit la main, tout en affichant un sourire en coin.

    « Duncan, je te remercie de t'occuper aussi bien de moi, vraiment. Mais tu n'y es pour rien, alors je t'interdis de te dire que tu y es pour quelque chose, d'accord ? »


Il était évident pour Judith que tout ce que faisait Duncan partait d'une bonne intention. Il voulait sans doute la protéger, mais pour le moment elle ne lui avait pas confié la situation dans laquelle elle se trouvait. Oui, Duncan savait que Judith était clandestine. Il savait les problèmes qu'elle avait, ce qu'elle devait dissimuler... Duncan ne connaissait pas très bien Judith, et pourtant il se montrait très généreux et serviable. Judith ne voyait pas l'intérêt d'aller faire soigner sa blessure, qui était plus superficielle qu'autre chose. Cela ne valait pas la peine d'aller à l'infirmerie, surtout à une heure aussi tardive. Et puis, d'un moment à un autre, cela arrêterait de saigner.

    « Concernant ma blessure, ne t'en fais pas je n'ai même pas mal. Je ne pense pas que cela soit nécessaire de me rendre à l'infirmerie pour cela. »


Assise à la table où l'avait conduit Duncan, Judith repensait à sa mémorable chute. Elle ne pu s'empêcher d'en rire. C'était à la fois comique et tragique. Elle ferait désormais attention où elle mettrait les pieds, et se jura de se méfier des danses un peu trop rapides.


Dernière édition par Judith A. Voscovitch le Jeu 30 Juin - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Savoir l'art de plaire ne vaut pas tant que savoir plaire sans art. ❞
Ҩ MOUETTES : 514
Ҩ CRÉDIT : © roxxtar
Ҩ MOOD : troublé
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : reporter - photographe
Ҩ CABINE : B017


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : volage
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Est le filleul du capitaine. désir de voyage.

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Jeu 30 Juin - 10:18

Je fus heureux de remarquer que la belle demoiselle me portait un intérêt particulier. Il était clair qu'elle avait l'habitude de ce genre de situations mais cela ne me gênait pas. Je ne pouvais pas être gêné par ce comportement alors que j'étais exactement le même, en homme. Je me moquais de la réputation qui viendrait bientôt à naître sur moi étant donné que je considérais mon statut de filleul du capitaine comme au-dessus de toutes le rumeurs - qui se révélaient être souvent réelles. Alors que je venais de saluer la connaissance de Judith dans les règles de la haute société, celle-ci ne tarda pas à me répondre « Monsieur le filleul du capitaine, je me nomme Anteynara Anderson, riche héritière et femme d'affaires new-yorkaise, possédant plusieurs hôtels à travers l'Amérique, ainsi que des entreprises familiales. » Je levais un sourcil, peu content de sa réponse. Sa place était sur le premier pont, avec les riches que je n'appréciais guère. Cela dit, je ne comptais pas la repousser à cause de sa classe sociale. C'était vrai, après tout, elle avait choisi de faire la fête parmi les classes inférieures.

    « Que nous vaut votre visite sur le second pont, mademoiselle, si je puis me permettre? Vous pensez vous aussi que la fête du premier pont n'a rien d'un amusement? »


Je me raclais la gorge, conscient que ma remarque pouvait la vexer. Je fixais en soupirait Judith et son ami partir danser, alors que je me retrouvais seul avec Anteynara. Je n'eus pas le temps de relancer la conversation que Judith était tombée au sol, et que la foule commençait à se moquer d'elle. Peut-être était-ce à ce moment-là que je compris que je portais une certaine affection à la jeune femme. Je voulus riposter, aller la rejoindre mais la femme d'affaire me devança en réprimandant la foule. L'instant d'après, tout était revenu normal et le cavalier de l'artiste - car je pensais vraiment que cette petite avait du talent, tentait de la réconforter. Je reportais mon attention sur Anteynara.

    « Quel répondant. J'aime les femmes qui ont du caractère, mademoiselle. »


Je lui souris, sûr de moi avant de boire une nouvelle gorgée de mon verre sans la quitter des yeux. Finalement, je me tournais vers Judith qui ne semblait pas aller mieux. Je voulais une nouvelle fois lui prouver que je pouvais avoir du cœur, parfois. Je me dirigeais vers elle, fit un signe de tête à son cavalier en signe d'excuses, ayant peur de le déranger.

    « Judith? hey, ma petite, c'est rien ça. Franchement, t'assures, c'est pas ça qui va t'arrêter, une petite chute de rien du tout... »


J'étais loin d'être le plus fort pour le réconfort et ma façon de m'exprimer envers elle était bien loin des bonnes manières que j'avais usité avec la jeune bourgeoise. Avec Judith, j'étais simple, moi-même mais si quiconque venait à me contrarier, je risquais de reprendre mon masque hautain et orgueilleux dont le jeu venait à présent naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yellow-tricycle.com
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 241
Ҩ CRÉDIT : Lady Fame™
Ҩ ÂGE DU PERSO : 23 ans


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : célibataire mais amoureux
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: engagé par une riche famille pour écrire à propos du mari

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Jeu 30 Juin - 15:10

L'ambiance de la soirée n'était plus vraiment la même depuis la chute la jeune Judith. Certaines personnes s'étaient arrêté de danser, soit par surprise, soit par inquiétude pour la jeune fille. D'autres avaient interrompu leurs conversations passionnantes pour observer l'état de la jeune fille ou pour s'en moquer. Oui, cela avait jeter un lèger glas sur la soirée, mais Duncan se fichait pas mal de ce que pouvaient bien raconter les gens. Judith était tombé, c'est vrai, c'était un chapitre divertissant pour certains, mais il semblait tant d'arrêter d'y penser désormais. C'est vrai, de l'avis de Duncan, les gens feraient bien de passer à autre chose. Les connaissant, ils seraient capable de rester sur cet évènement jusqu'à la fin de la soirée. A croire que tomber ne leur était jamais arrivé à eux. Leur attitude déplaisait fortement à Duncan, mais pour le moment il n'avait pas d'autre préoccupation que la santé de Judith, qui semblait aller mieux. Tandis qu'il finissait de nettoyer la plaie de la demoiselle et qu'il ne pouvait s'empêcher de se sentir un peu coupable de ce qui était arrivé, Judith le regarda fixement et lui adressa :

« Duncan, je te remercie de t'occuper aussi bien de moi, vraiment. Mais tu n'y es pour rien, alors je t'interdis de te dire que tu y es pour quelque chose, d'accord ? »

Duncan souriait à la demoiselle. Quelle gentillesse elle a décidément. Même dans un moment comme celui ci, qui devait probablement ne pas être des plus agréables pour elle, elle parvenait à trouver le temps de rassurer une tiers personne, alors que son genoux devait lui faire légèrement mal tout de même. Duncan continuait de lui sourire et hocha la tête en signe d'acquiescement sur ce que Judith venait de lui dire. La jeune femme reprit d'ailleurs :

« Concernant ma blessure, ne t'en fais pas je n'ai même pas mal. Je ne pense pas que cela soit nécessaire de me rendre à l'infirmerie pour cela. »

Elle était donc bien décidé à rassurer Duncan, un geste que le jeune homme était forcé d'apprécier. Cette déclaration le rendait moins inquiet à propos de la santé de la demoiselle. Et tandis qu'il voulait s'adresser à elle lui aussi, il fut interrompu par le jeune homme qui s'était joint à la discussion plus tôt dans la soirée, et qui visiblement avait quelque chose à dire à Judith lui aussi :

« Judith? hey, ma petite, c'est rien ça. Franchement, t'assures, c'est pas ça qui va t'arrêter, une petite chute de rien du tout... »

Décidément, Judith était devenu le centre d'intérêt de tout le monde ce soir. Tous l'observaient, voulaient lui parler, la réconforter, la rassurer ... Duncan trouva le geste du jeune homme très sympathique, et lui sourit. Quant aux autres personnes présentes ce soir, elles étaient encore en train de discuter au sujet de Judith. Elles pensaient probablement qu'elle était l'une de ces jeunes filles faibles et sans défense. Mais elle semblait beaucoup plus forte qu'on pouvait le croire en la voyant. De plus, elle avait assez de courage pour garder un secret délicat qui risquerait de la mettre dans une vilaine position si cela venait à se savoir. Ce secret, Darren le connaissait. Le soir de leur rencontre, il lui avait promis de le garder, de ne pas en parler à qui que ce soit. Il tiendrait cette promesse. Il tient toujours ses promesses. Lorsque le jeune homme qui était venu s'adresser à Judith se retira, Duncan put lui dire ce qu'il avait prévu de lui adresser quelques secondes auparavant :

« Allez, oublions cette histoire ... C'est sans importance. Si les gens veulent y penser toute leur vie, ça les regarde. Nous on doit aller de l'avant. »

Il s'interrompit quelques secondes, le temps de constater une nouvelle fois que tous les regards étaient braqués sur la pauvre jeune fille. Là, il enchérit :

« Tu sais, si tu veux partir, que tu en as assez ... tu peux. Je peux même te raccompagner si tu veux. Je peux comprendre que cette agitation te mette mal à l'aise. Et puis, cette chute a du te fatiguer un petit peu je pense. Tu devrais aller te reposer, crois moi Judith. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je ne serai pas plus pauvre demain...
Ҩ MOUETTES : 567
Ҩ CRÉDIT : Morrigan
Ҩ MOOD : Savoure la vie
Ҩ ÂGE DU PERSO : 17 ans
Ҩ MÉTIER : sans emploi, artiste à ses heures
Ҩ CABINE : B59 (squatte cabine inoccupée)


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : coeur à prendre ♥
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: J'ai suivi mon frère dans son voyage vers l'Amérique, je suis aussi très curieuse et souhaite découvrir le monde.

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Jeu 30 Juin - 16:12

La soirée n'était plus aussi festive qu'elle l'était au début. Judith n'avait plus trop le cœur à la fête, après sa chute et sa petite humiliation. Bien que certaines personnes lui aient témoigné de leur attention envers elle, elle savait que bien d'autres continueraient de la voir comme la fille qui était tombée et qui ne savait pas aligner un pied devant l'autre. Devait-elle rester au dessus de tout cela ? Les pensées de ces personnes devaient-elles pour autant l'affecter au point de gâcher la fête ? Judith était indécise... Elle était ravie d'être là, et elle avait d'ailleurs fait quelques rencontres ce soir. Pourtant elle savait que quelque part ce n'était pas sa place... En tant de clandestine, elle ne devrait pas avoir le privilège de danser avec les 2nde et 3eme classe. C'était bête, et en général elle essayait même de ne pas s'intéresser aux différences de rangs sociaux, mais ce soir elle s'était rendue compte à quel point elle était différente... Elle n'aurait jamais les moyens de se passer une robe comme celle d'Anteynara, elle ne pourrait jamais paraitre aussi excentrique que l'était Duncan, elle n'oserait jamais faire les yeux doux à quelqu'un qui lui plairait comme le faisait Lewis... Ce soir, elle se voyait avant tout comme la jeune fille pauvre et sans ressources, qui était montée à bord du Titanic pour espérer faire connaitre ses dessins en Amérique. Plus les minutes passaient, et plus elle trouvait cela ridicule. Elle se trouvait ridicule.

Judith, assise à la table, pensait à cette soirée, et à son voyage à bord du Titanic qui promettait d'être mouvementé, et plein de surprises... « Judith? hey, ma petite, c'est rien ça. Franchement, t'assures, c'est pas ça qui va t'arrêter, une petite chute de rien du tout... » Lewis, toujours très compatissant, était venu réconforter Judith qui était un peu perdue dans ses pensées... Il avait sans doute raison, ce n'était pas une chute aussi minime qui allait lui donner le cafard. Quoi que... En tout ca, Lewis s'était montré très attentionné, ce qui pouvait surprendre.

    « Merci Lewis... Oui ça va aller maintenant. Je n'ai rien de cassé, et je suis vivante. Tout va bien. »


Judith prenait ça d'abord avec le sourire. Elle devait laisser paraitre qu'elle allait bien. Toujours. Duncan, interrompu, attendit que Lewis ne s'en aille pour revenir vers Judith. « Allez, oublions cette histoire ... C'est sans importance. Si les gens veulent y penser toute leur vie, ça les regarde. Nous on doit aller de l'avant. » Duncan connaissait le vilain petit secret de Judith. Lors de leur rencontre, il ne lui faillit pas longtemps pour se rendre compte qu'elle était clandestine. Cette fameux soir, il avait aidé la jeune fille en lui donnant du travail. Judith lui en était encore très reconnaissante, car ce soir là elle aurait très bien pu se faire remarquer par un officier et... la suite on la connait. « Tu sais, si tu veux partir, que tu en as assez ... tu peux. Je peux même te raccompagner si tu veux. Je peux comprendre que cette agitation te mette mal à l'aise. Et puis, cette chute a du te fatiguer un petit peu je pense. Tu devrais aller te reposer, crois moi Judith. » Duncan pensait donc que Judith devait se reposer. Il était vrai que cette soirée l'avait épuisée, sans parler de la chute. Judith était bouleversée, perdue dans ses souvenirs qui rejaillissaient brutalement ce soir. En effet, peut être que la fête était terminée pour elle. Elle avait dansé, elle avait bien rit, fait de nouvelles rencontres... De quoi être satisfaite pour une première fête à bord du Titanic.

    « Je... Je crois que tu as raison... Je vais rentrer à ma cabine pour me reposer, car je me traine un sacré mal de tête depuis tout à l'heure. »


Judith se leva, tout en posant sa main sur son front. Il était grand temps de rentrer dormir. Elle n'avait pas l'habitude des fêtes qui s'éternisent. Il valait donc mieux en rester là pour ce soir. Elle s'apprêtait donc à quitter la salle. Marchant vers la porte, elle se disait que l'issue de la fête n'aurait pas été la même si cet indicent n'était pas arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Hissez haut matelot ! ❞
Ҩ MOUETTES : 241
Ҩ CRÉDIT : Lady Fame™
Ҩ ÂGE DU PERSO : 23 ans


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : célibataire mais amoureux
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: engagé par une riche famille pour écrire à propos du mari

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Jeu 30 Juin - 17:15

Duncan voyait bien que Judith avait été affectée par cette chute, et d'avantage encore par le constat que tout le monde ne parlait plus que de cela désormais. Cela lui faisait probablement de la peine d'être traitée comme la bête de foire de la soirée. Elle n'avait rien fait pour mériter un tel traitement. Duncan cultivait une rage de plus en plus forte pour ces gens qui osaient la regarder ainsi et pour ceux qui enchainaient raillerie sur raillerie. Cela le dégoutait au plus haut point. D'une manière générale, il ne peut tolérer qu'on traite les gens de cette manière, mais là encore moins. Judith est non seulement une très jeune femme un peu perdue, mais c'est surtout quelqu'un de suffisamment agréable pour ne pas mériter qu'on se moque d'elle allégrement.

A la tête que faisait Judith, Duncan se doutait bien qu'elle n'allait pas aussi bien qu'elle le prétendait. Son genoux, lui, semblait aller bien. Mais son moral en avait pris un coup à cause de cet incident. Il était clair désormais que la jeune femme était meurtrie. Et dire que cela n'était qu'une petite chute, qui aurait du s'arrêter là. Mais non, il a fallut bien évidemment que tout le monde s'en mêle, rit dans son dos et ne parle plus que de cela. C'était ce genre de comportement qui avait conduit la jeune femme à se détester d'être tombée. Et Duncan ne pouvait accepter qu'elle s'en veuille pour une chose aussi aléatoire qu'une chute. Oui, c'est le genre de choses qui peut arriver à n'importe qui. Tenez, par exemple, rien ne garantit que Duncan ne tombera pas lui même dans quelques instants, ou que cela n'arrivera pas à une tiers personne ici présente. Oui, une chute ne se prévoit pas, et parfois ne s'évite pas non plus. Judith n'a donc aucune raison de se sentir coupable d'être tombée ce soir.

La jeune femme semblait décidée à suivre le conseil de Duncan lorsque celui ci lui dit de quitter la fête et d'aller se coucher. Elle semblait fatiguée. Elle avait suffisamment profité de cette soirée, bien que celle ci ne se soit sans doute pas terminée aussi bien qu'elle l'aurait voulu. Mais qu'importe, le plus important est qu'elle aille se reposer et qu'elle passe une bonne nuit de sommeil. Après tout, il est déjà tard. Judith adressa à Duncan :

« Je... Je crois que tu as raison... Je vais rentrer à ma cabine pour me reposer, car je me traine un sacré mal de tête depuis tout à l'heure. »

Sur ces paroles, elle se leva de sa chaise, porta sa main à son front et avança en direction de la porte. Duncan se retourna pour assister au départ de la jeune femme. Elle marchait d'un pas à la fois hésitant et fatigué. Ses pas étaient lents, trainants. Mais le fait qu'elle choisisse sagement de regagner sa cabine ne pouvait que rassurer Duncan. Lorsque la jeune femme marchait en direction de la porte, beaucoup de personnes se permettaient à nouveau de l'observer, de la juger. Duncan était ravi qu'elle quitte les lieux pour qu'elle n'ait plus à faire à l'indélicatesse de ces misérables. Duncan adressa à la jeune femme quelques paroles juste avant que celle-ci ne pousse la porte pour sortir de la salle de fête :

« Reposes-toi bien Judith. Et oublies tout ça. »

Il jeta un regard bienveillant sur la jeune fille et lui sourit le plus naturellement du monde. Il voulait qu'elle s'endorme tranquillement, en ne repensant plus à cette soirée qui avait fini d'une manière assez désastreuse pour elle. Il souhaitait qu'elle ne garde que de bons souvenirs de cette fête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

❝ Savoir l'art de plaire ne vaut pas tant que savoir plaire sans art. ❞
Ҩ MOUETTES : 514
Ҩ CRÉDIT : © roxxtar
Ҩ MOOD : troublé
Ҩ ÂGE DU PERSO : 24 ans
Ҩ MÉTIER : reporter - photographe
Ҩ CABINE : B017


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : volage
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: Est le filleul du capitaine. désir de voyage.

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Ven 1 Juil - 9:56

Je n'aimais pas la façon dont les choses avaient tourné pour Judith et même si j'étais occupé avec une belle demoiselle, je n'avais pas hésité une seule seconde à la laisser un instant pour retrouver celle qui me rappelait ma petite sœur. Assise à une table, elle était avec son ami dont le nom m'échappait ou peut-être ne me l'avait-il tout simplement pas donné. J'avais tenté de la réconforter malgré ma maladresse et lui souris alors qu'elle me répondait. « Merci Lewis... Oui ça va aller maintenant. Je n'ai rien de cassé, et je suis vivante. Tout va bien. » Je lui ébouriffais maladroitement ses cheveux et lui fis un clin d’œil avant de tapoter amicalement l'épaule du grand brun qui se trouvait avec elle puis je m'éclipsais à nouveau, me trouvant peut-être de trop. Je revins auprès de la belle Anteynara et alors que mon verre était vide, je me tournais vers elle pour prendre la parole.

    « Je vous serre un verre? »


Je me dirigeais ensuite à sa suite vers le buffet et lui servit adroitement un nouveau verre avant de le lui tendre puis, je me servis à mon tour. Après avoir bu une gorgée, je reportais un instant mon attention sur la salle et sourit pour manifester ma déception en voyant Judith partir, la mine triste. Pauvre petite, elle était si innocente et gentille, j'espérais qu'elle retrouvait bientôt de son mordant habituel. Je souris à ma future conquête, ou du moins, c'était mon arrière pensée, et reposant mon verre sur le buffet, je passais une main dans mes cheveux et lui demandais:

    « Comptez-vous vous éterniser ici mademoiselle? Pour ma part, je pensais plutôt m'éclipser au bout d'un certain temps. Sans vouloir abuser de votre compagnie, je serai heureux de vous raccompagnez à votre cabine. »


Je la contemplais, l'air flatteur, de haut en bas, avant de lui sourire plus franchement encore et d'ajouter, me rappelant sa position sur le paquebot.

    « Oh, ne vous en faites pas pour moi si jamais on me trouvait sur le premier pont. Mon parrain n'y voit aucun inconvénient même s'il est clair que je dois faire quelques jaloux... »


Mon sourire s'élargit, fier de moi pour le coup mais je savais qu'une fois seule dans ma petite cabine, je passerais le reste de la nuit à m'insulter et me dévaloriser. Plus le temps passait, plus je m'enfonçais dans ce gouffre au goût amer dont la sortie me faisant peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yellow-tricycle.com
avatar

Je ne serai pas plus pauvre demain...
Ҩ MOUETTES : 567
Ҩ CRÉDIT : Morrigan
Ҩ MOOD : Savoure la vie
Ҩ ÂGE DU PERSO : 17 ans
Ҩ MÉTIER : sans emploi, artiste à ses heures
Ҩ CABINE : B59 (squatte cabine inoccupée)


Beyond the ice
Ҩ ETAT CIVIL : coeur à prendre ♥
Ҩ CARNET D'ADRESSE :
Ҩ POURQUOI ?: J'ai suivi mon frère dans son voyage vers l'Amérique, je suis aussi très curieuse et souhaite découvrir le monde.

MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   Ven 1 Juil - 16:41

La soirée se terminait pour Judith. Il était grand temps qu'elle regagne sa cabine pour passer une nuit calme et paisible qui lui ferait le plus grand bien. Elle rentrerait, épuisée, et s'endormirait jusqu'au lendemain matin. Judith se dirigeait vers la porte, et entendit Duncan, qui la regardait partir. « Reposes-toi bien Judith. Et oublies tout ça. » Judith se retourna, et lui fit un grand sourire en guise de réponse. Duncan était bienveillant, et ne souhaitait que son bonheur.

Elle avait tout de même beaucoup apprécié la soirée, bien que le dénouement n'était pas celui qu'elle attendait. Elle avait rencontré des personnes fort sympathiques, avait dansé avec un jeune homme tout à fait charmant, et avait aussi goûté à des mets exquis. Mais il était maintenant temps de quitter la soirée. Judith n'était pas très à l'aise avec tous ces passagers qui la regardaient...

En tant que clandestine, elle devait protéger son secret et devait éviter de se montrer comme cela. De plus, sa vilaine chute ce soir n'avait fait qu'entacher son humeur déjà nostalgique. Elle avait pensé à son frère, à ses parents toute la soirée... Qu'est ce qu'ils pouvaient lui manquer ! Elle attendait avec impatience le jour où enfin elle pourrait revoir les siens, en Biélorussie. Mais ce qui lui importait le plus maintenant, c'était de retrouver son frère. Le Titanic était grand, et elle aurait sans doute du mal à retrouver Dimitri parmi tous les passagers clandestins du paquebot.

Judith continua son chemin et sortit. Elle marcha en direction des dortoirs, où elle finirait la nuit, seule dans sa cabine. Ce qui était sur, c'est qu'elle se souviendrait de cette fête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins   

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE #001 Ҩ topic de la seconde, troisème classe, et des clandestins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.M.S Titanic ::  :: Le troisième pont :: Le réféctoire de la seconde et de la troisième classes-